I am Hero

1342245807360

Chaque année, nous ingurgitons pratiquement tous les films de zombies qui sortent. Surtout au BIFFF, toujours à la pointe pour dénicher les dernières nouveautés du monde entier. Penchons-nous sur un long-métrage, attendu par les fans du manga du même titre. Car l’originalité provient de cette adaptation et de la touche japonaise, loin des clichés du genre que l’on retrouve dans d’autres films diffusés pendant le festival (bon d’accord, il y a une écolière).

Avec 17 tomes traduits en six langues, le manga culte de Kengo Hanazawa a enfin droit à son adaptation live produite par la mythique Toho. Et qui mieux – pour assumer la mégalomanie de ce monstre, aux faux airs de The Walking Dead et Dawn of the Dead– que Shinsuke Sato, l’homme derrière The Princess Blade, Gantz et le prochain Death Note ?

Pour résumer le pitch rapidement, le film se focalise sur Hideo Suzuky, un mangaka raté dont la banalité lui vaut la détestation de sa petite-amie, de ses collègues et de toute la société japonaise. Car la médiocrité et l’échec professionnel passent toujours mal au pays du soleil levant. Mais son hobby le distingue pourtant de la masse et lui permettra de survivre à l’apocalypse zombie: Hideo possède une licence de port d’arme. Dans un pays très cadenassé sur la question, au contraire des USA, ce petit plus lui permettra de survivre plus facilement mais attirera également les convoitises. Direction le mont Fuji, où le virus ne se propage pas selon les rumeurs… Au contraire des rencontres étranges sur sa route.

Dans un style très comédie dramatique, le film pointe du doigt certains travers de la société nippone avec humour, comme le respect des règles (même en situation de vie ou de mort), la difficulté d’exprimer ses sentiments ou l’aliénation au travail. Sous des airs de quête initiatique et de sauvetage de demoiselle en détresse, avec des morts-vivants (ce qui est toujours mieux), I am Hero surprend et réconforte. Les amateurs du genre y retrouveront des repères maîtrisés et une bouffée d’air frais revigorante.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>