Tomorrowland

TOMORROWLAND

Tomorrowland, ou Projet T en Belgique, pour éviter la confusion, est le dernier bébé des Studios Disney (réalisé par Brad Bird). Ceux-ci ont élaboré une histoire de science-fiction à partir d’une attraction de leurs célèbres parcs à thème. Ils l’avaient déjà fait avec Pirates des Caraïbes, la recette fonctionne, c’est une certitude. Ce nouveau long-métrage suit les aventures de Casey, une jeune fille pleine de ressources, intelligente et téméraire. Après un petit séjour en garde-à-vue, pour avoir tenté d’empêcher la destruction d’un ancien site de la NASA, elle se retrouve en possession d’un étrange pin’s. Dès qu’elle touche l’objet, elle est propulsée dans un monde parallèle et futuriste, où tout semble possible : Tomorrowland. À son retour, elle fait la connaissance de Franck, un inventeur désabusé, ancien habitant de ce monde fantastique. Seuls à partager ce secret, ils doivent tout faire pour y retourner et changer à jamais le destin de la terre.

Comme toujours chez Disney, le divertissement est au rendez-vous. Ce monde futuriste est incroyable, en plus des métros volants, on y découvre des piscines à étages et des jet-packs en libre service. Plutôt cool! La réalisation a été confiée à Brad Bird, le papa des Indestructibles et de Ratatouille, mais aussi de Mission impossible 4. Le bonhomme s’est entouré de ce qu’il se fait de mieux en matière de photo : Claudio Miranda, celui qui a bossé sur L’Odyssée de Pi et L’Etrange histoire de Benjamin Button. Tout est beau, sympathique et calibré pour un public familial. Normal, me direz-vous.

Ce côté gentillet n’empêche pas d’intégrer des éléments de réflexion sur l’état actuel de la Terre et sur la responsabilité de l’Homme dans la destruction de son habitat. Tomorrowland représente un futur idéal, tel que se l’étaient imaginés des savants du siècle précédent, Gustave Eiffel (sa tour sert de base de lancement à une fusée) et Thomas Edison. Pour une fois, on laisse une petite place à l’espoir. C’est peut-être naïf, mais ça donne envie d’y croire!

Sortie dans nos salles ce mercredi 20 mai 2015.

Elise Lenaerts

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>