These final hours : so what?

these-final-hours-james-rose

C’est la fin du monde. On est du côté de Perth, Australia. James veut pas mourir, comme tout le monde, alors il met un dernier coup à sa maitresse avant de courir rejoindre sa copine pour lui mettre un coup à elle aussi. Entre temps, il prend plein de coke et boit à s’en faire péter le foie. Sur le chemin, il sauve une petite fille des griffes de deux pédophiles profitant de l’apocalypse pour accomplir leur basse besogne.

A la radio, une voix monocorde égrène le compte à rebours : plus que six heures, plus que cinq heures. Les gens sont fous. Ils font tout ce qu’ils n’ont pas suffisamment fait dans leur courte vie. Ils baisent, se droguent, se battent et se tuent — avant l’heure, haha. La petite fille veut retrouver son papa avant de mourir ; James veut baiser sa copine, c’est le grand cercle de la vie et de la mort.

Non je déconne. A un moment, la voix à la radio s’interroge : « Je voulais trouver une truc poétique à dire dans ces circonstances, mais rien ne me vient. »
Ben ferme-là, alors.

Clément Boileau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>