Open Windows

openwindows

On prend un hobbit, une star du porno, on secoue le tout et ça donne… un thriller sur la technologie et le voyeurisme moderne. Nacho Vigalondo, jeune réalisateur espagnol, nous livre son nouveau film (on l’avoue, nous n’avons pas vu les précédents) avec une pointe d’originalité.

Nick est un homme comblé : ce soir, il dîne avec Jill Goddard, la plus sexy des actrices, grâce à un concours en ligne. Mais au dernier moment, la star annule…. Dans la soirée, un homme mystérieux contacte Nick et lui propose d’espionner son idole via son ordinateur. En acceptant, Nick se retrouve pris dans un terrible engrenage…

Le scénario plutôt simple donne l’occasion d’exploiter un concept intéressant. L’ordinateur, qu’utilise Nick pour espionner Jill, fourmille de fenêtres, de streaming et d’annotations. Sans doute comme l’ordinateur que vous utilisez en ce moment pour nous lire. Se plongeant dans la modernité et plaçant les spectateurs dans le rôle des voyeurs, nous ne voyons l’histoire qu’au travers de cet écran subdivisé. Une bonne idée, reprise par la suite dans une série (le film est sorti l’année passée dans le reste du monde). Le défi n’en est que plus grand: servir l’histoire et maintenir le suspens via un écran plus au moins statique. Les Espagnols y arrivent généralement, on se souviendra par exemple du très intéressant Burried.

Mais loin d’un Fenêtre sur cour, ce thriller plutôt classique sur le fond se perd rapidement. Tout démarrait plutôt bien, le film étant maîtrisé jusqu’à la moitié puis surtout sur la fin, improbable et tarabiscotée (autant que ce mot en tout cas). Dommage, le potentiel aurait pu être grand pour ce film qu’on oubliera finalement rapidement.

Projeté au BIFFF ce mercredi 08 avril à 14h.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>