Bifff-moi, je t’en prie

bifff

Le BIFFF, c’est bientôt (re)parti. Et ça fait 33 ans que ça dure. Et comme toujours, on est curieux. Parce que même en conférence de presse, il y a de la cuvée des Trolls. Il est pourtant à peine midi. Le porte-parole lève son verre. « Et encore cette année, nous avons fait une belle boisson… belle moisson de films ! »

Le BIFFF, quand on aime le fantastique, la science-fiction et les films coréens avec dégustation de mollusques crus, on l’appréhende un peu. Parce qu’on est jamais à l’abri d’un chef-d’oeuvre (qui peut être coréen, donc). Qui sait d’où viendront les perles cette année ? Entre le focus sur le cinéma argentin (pouce en l’air), la rétro Kung-Fu (double-pouce-levé), et la poignée de films belges (poing en l’air) présentés cette année, tous les paris sont ouverts. A moins qu’un obscur slasher espagnol ne rafle la mise…

Au BIFFF, on annonce parfois la venue de stars internationales. Steve Buscemi ! Salma Hayek ! Sasha Grey ! Dustin Hoffman ! Mais on ne sait jamais qui va venir — pour de vrai. L’année dernière, on attendait Terry Gilliam pour Zero Theorem, qui ouvrait le festival. Il n’est pas venu. Ça tombait bien, ce n’était pas son meilleur film. N’empêche, Sasha Grey devant un parterre de geeks avant un bon vieux midnight movie, ça aurait de la gueule. Hé oui, c’est aussi ça, le BIFFF. Du rêve.

N’empêche, le BIFFF, quelle pluralité ! Parce qu’en plus des films, il y a l’à côté, la fête, et… le business. Aux côtés des traditionnels Zombifff et autres cosplay contests, ce n’est pas moins que la seconde édition du marché européen du film de genre qu’accueillera la festival, conjointement avec la cinquième édition du marché de coproduction internationale frontière. Qui a dit qu’on ne pouvait pas allier plaisir et boulot, déjà ?

Ah, le BIFFF. Ils croient en tout, z’ont peur de rien. Pas même de dénicher le prochain Tarantino parmi les quelques 60 000 spectateurs attendus. Vous n’y croyez pas ? C’est eux qui le disent : « Le prochain Tarantino, c’est peut-être vous. » Pour ce faire, un grand concours de scénario est lancé. Rassurez-vous, vous aurez jusqu’en novembre pour parfaire 80 pages d’une histoire fantastique — dans tous les sens du termes. Au fait, il vient Tarantino cette année ?

Le Bifff, c’est du 7 au 19 avril 2015. Et on y sera.

Clément Boileau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>