Notre guide pour trouver des bons hamburgers à Bruxelles (deuxième chapitre)

hamburger

Après le succès de notre premier chapitre sur les restaurants qui proposent des hamburgers dans notre capitale, nous avons décidé d’entamer (avec appétit) le deuxième volet. Au menu: toujours de généreux hamburgers et notre quête de vérité… Ou simplement d’équilibre de notre cholestérol, c’est selon.

L’amour fou (on a testé le Moine)

A quelques pas de la Place Flagey, se perche ce petit restaurant parfait pour un brunch (et son bar, juste à côté). On lorgne longtemps sur la « route du rhum », qui propose d’en découvrir plusieurs, pour se concentrer sur l’objet de notre quête. Deux pages de menu nous proposent plusieurs hamburgers, classiques, à l’agneau et végétariens. Du fromage d’Orval, du confit d’oignons, du BACON, on devient véritablement fou. Le service, rapide et charmant (on sent la pointe d’amour) nous apporte un plat généreux qui remplit l’estomac convenablement. Tout est fait maison, la viande est hachée le matin, le pain légèrement croustillant, le hamburger est une tuerie (mais ça se paye, surtout dans le prix des boissons). Les frites n’étaient pas au top mais on apprécie la patate douce qui accompagne certaines variantes. Réservez votre table car l’endroit est petit, surtout face aux nombreuses activités proposées (DJ, vinyles, paniers bio, grosses soirées).

Le Houtsiplou (on a testé le Joséphine)

Plutôt réputé, nous poussons enfin les portes (enfin pas vraiment, il y a un employé qui fait office de portier) de cet établissement situé place Rouppe. Avec ses murs recouverts de dessins colorés et drôles, deux étages et une atmosphère de cantine, on y retrouve principalement une clientèle jeune (comme le personnel) venue en nombre. On hésite un moment devant la carte qui propose des hamburgers classiques et quelques coups de folie, ainsi que des plats de saison issus de la cuisine belge. Coup de folie oblige, nous avons testé un hamburger au canard, foie gras, avec son confit d’oignons et sa sauce au poivre (en retirant la tomate et le cornichon prévus dans le pain, pour ne pas brouiller les goûts). Le tout arrosé d’une bière brune Petrus. Un véritable paradis en bouche, on ne s’en cache pas. La quantité servie permet de se rassasier totalement et les frites de la maison achèvent le travail. Une chose est certaine: on y retournera! Notons également qu’une petite (grande) soeur vient d’ouvrir à côté de la place Sainte-Catherine (rue de Flandre), sous le nom de Chicago eet café. Notons encore que tous les hamburgers existent en version végétarienne, oui bon sauf celui qu’on a pris évidemment.

Le Manhattn’s (on a testé le Rockefeller)

La nouvelle adresse qui fait fureur se trouve Avenue Louise. Connue donc, comme les références du menu qui se lient à New York, la ville qui ne dort jamais (pas comme Bruxelles). On y trouve d’ailleurs l’excellente Brooklyn Lager, une bière qui vient des USA! Comme dans un fast-food, on passe commande directement au comptoir, avant de recevoir une sorte de buzzer qui déclenchera l’apocalypse sur votre table quand votre commande sera prête. Il suffit alors d’aller la chercher au deuxième comptoir. On fait un peu d’exercice avant de s’empiffrer, aidé par un personnel très souriant et efficace. L’hamburger et les frites (on peut aussi choisir une salade, ainsi qu’un burger végétarien) remplissent leur office: c’est bon et goûteux. Prévoyez de venir assez tôt ou très tard pour avoir facilement de la place, le restaurant n’accepte pas les réservations.

Le Cowfish Burger (on a testé le Smoky)

Ce dossier se termine sur une note négative pour cet établissement proche de la Porte de Namur. Pas que l’endroit soit moche ou les hamburgers mauvais mais tout simplement parce que la serveuse fut plus que désagréable. Imaginez l’ambiance dans un mauvais restaurant parisien, avec le personnel qui vous parle comme si vous étiez stupides et qui vous insulte en coulisse. Voilà. Nous n’y remettrons donc pas les pieds, surtout que d’autres internautes semblent avoir également eu le problème dans ce restaurant.

 Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>