Le Festival du Cinéma Méditerranéen pour pimenter vos soirées

Clipboard01

Le festival le plus pimenté de l’année revient donner ses plus belles couleurs au Botanique. La 14ème édition du Festival du Cinéma Méditerranéen y prendra place du 5 au 12 décembre. Au programme : des films ainsi que des documentaires ensoleillés et impertinents; autant d’éclairages sur des productions culturelles souvent méconnues dans nos contrées. « Un cinéma méditerranéen riche, intense, contrasté, drôle et qui met en évidence la diversité des pays qui le composent. », expliquent les organisateurs à propos des films projetés.

Cette année, la part belle sera faite au cinéma italien, avec un focus pas piqué des vers. Des concerts et un marché des saveurs méditerranéennes achèveront  d’amuser nos oreilles et nos papilles (La Pige a beaucoup de mal à faire le deuil du thé spécialement créé pour le festival et s’en rachètera sûrement un sachet).

Le festival est plus que jamais l’occasion de rencontres et de débats animés, jusqu’au bout de la soirée. En 2013, 15 000 spectateurs se sont retrouvés pour partager opinions éclairées pâtisseries orientales et spritz dans une ambiance des plus chaleureuses.

Les moments à ne pas rater :

Le moment féministe avec Con La Pata Quebrada (Espagne)

Des années 30 à nos jours, une chronique sur la représentation des femmes dans le cinéma espagnol, à travers pas moins de 180 fragments de film. Une manière de revisiter l’histoire de l’Espagne mais aussi de l’évolution des moeurs et de la société au fil des décennies. De l’éphémère Seconde République et d’une certaine libération sexuelle, en passant par la longue période de la dictature pendant laquelle les personnages féminins étaient extrêmement catégorisés et caricaturaux, à la démocratisation qui suivit la mort de Franco en 1975.

Dimanche 07/12 à 19h15 – BOTANIQUE – Salle de cinéma

Le moment réflexion avec Little Land (Grèce)

Depuis l’arrivée de la crise financière en Grèce, de plus en plus de jeunes Athéniens ont décidé de déménager vers la campagne, dans l’espoir d’une vie meilleure. Parmi eux, Theodoris qui s’est installé sur l’île isolée d’Ikaria dans la mer Égée. Il y découvre une économie locale qui s’avère fonctionnelle, une petite société qui fait preuve d’une exceptionnelle culture de l’autonomie et de la coopération, où le peuple vit mieux et plus longtemps. Cette vie, totalement différente, pourrait nous inspirer en temps de crise économique et sociale.

Mercredi 10/12 à 19h00 – BOTANIQUE – Salle de la Rotonde

Le moment « WTF » avec L’attaque de la moussaka géante (Grèce)

Prenez une poignée d’astrophysiciens gays en blouses roses, un travesti plein d’embonpoint et une plantureuse équipe de blondes intergalactiques. Ajoutez-y une moussaka géante, baveuse et meurtrière. Saupoudrez d’une bonne dose de journalistes affamés et plongez le tout dans les rues et banlieues athéniennes. Vous obtenez un délirant hommage trasho-kitsch aux séries Z S-F des années 50… C’est bête à pleurer mais quel régal !

Samedi 06/12 à 22h30 – BOTANIQUE – Salle de la Rotonde

Le moment « Hey, mais c’est du Belge » avec Patience patience, t’iras au paradis (Belgique)

« Patience, patience. T’iras au paradis! », c’est le refrain mille fois répété aux femmes à qui l’on n’a jamais laissé le choix. Une promesse pour les aider à subir leur vie sans jamais se plaindre. Un jour, lors d’un séjour au Maroc, Mina, veuve de 62 ans, va pour la première fois à un spectacle. Elle y fait une rencontre qui va bouleverser sa vie et celle de sa meilleure amie Warda. Une aventure incroyable qui va mener sous les cieux new-yorkais, sept mères de famille qui n‘étaient jamais sortie de Molenbeek !

Samedi 06/12 à 19h00 – BOTANIQUE – Salle de la Rotonde

Le moment « On l’a vu et on vous le conseille » avec La Marche

En 1983, dans une France en proie à l’intolérance et aux actes de violence raciale, trois jeunes adolescents et le curé des Minguettes lancent une grande marche pacifique pour l’égalité et contre le racisme, de plus de mille kilomètres entre Marseille et Paris. Malgré les difficultés et les résistances rencontrées, leur mouvement va faire naître un véritable élan d’espoir à la manière de Gandhi et Martin Luther King. Ils uniront, à leur arrivée, plus de cent mille personnes venues de tous les horizons et donneront à la France son nouveau visage.

->La Marche, film sublime et sublime film (la critique de La Pige)

Vendredi 12/12 à 09h30 – BOTANIQUE – Salle de l’Orangerie

Le moment « Concours »!

La Pige vous offre 3X2 places pour le film Adios Carmen, ce samedi 6 décembre à 21h30.

Le reste du programme sur le site de l’événement.

Comme chaque année, La Pige est partenaire de l’événement et vous le fera vivre de l’intérieur.

 Camille Wernaers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>