La BD du mois de décembre : Soda, résurrection

1153250_soda13

La Pige se met en mode « Nowel » et vous a trouvé une chouette BD à afficher sous le sapin de vos proches fans de phylactères.

Voilà justement le retour de Soda, le flic de choc new-yorkais qui fait croire à sa mère qu’il n’est qu’un simple pasteur (faut-il encore le présenter). Et pas n’importe quel retour : il ressuscite. D’abord, parce qu’après 9 ans d’absence, un nouvel album voit le jour, avec un nouveau dessinateur. Ensuite, parce qu’il s’agit de la première histoire qui intègre le 11 septembre.

unnamed

Comment en effet évoquer la vie d’un flic new-yorkais sans parler du 11 septembre, et de l’impact que cet événement a eu dans la grosse pomme ? S’il était évidemment impératif d’en parler, les puristes pourraient là y trouver matière à reproches. Le Soda qu’on connaissait était un flic de choc, certes, mais un simple flic. Enquêter sur le 11 septembre, et les possibles complots qui y ont conduit, ressort d’un autre style d’enquête, mêlant espionnage et géopolitique. Ne boudons cependant pas notre plaisir, les deux styles se rejoignent, et c’est toujours aussi efficace.

Soda mène toujours ses enquêtes tambour battant, un doigt sur la gâchette, l’autre sur son smartphone. Et il n’a rien perdu de son rythme. Trépidant, plein de suspens, et parfois tellement drôle, notamment dans sa manière de mentir à sa mère. Dans ce nouveau scénario, celle-ci rend une enveloppe à quelqu’un qui l’a laissée tomber dans le métro. Un type un peu basané avec un gros sac à dos, voyez ? Or, il se fait que cela a été filmé par les caméras du métro. Si Soda ne retrouve pas vite le bonhomme, sa mère sera bientôt appréhendée par la police. Outre les démêlés qu’elle aurait avec ces gens de la maréchaussée, elle pourrait apprendre que son fils n’est pas pasteur, mais flic, et qu’il lui a menti sciemment pendant des années. Le drame.

Voilà donc Soda aux trousses de ce gars, avec l’aide de Bab’s, dans une enquête complètement illégale. Mais ce qu’il va découvrir est un mensonge encore plus illégal.
On est dans la théorie du complot à fond, bien sûr. Le 11 septembre a été prévu et planifié d’une telle manière et par des gens bien plus haut placés et influents que de simples « dresseurs de chameaux ». Des Américains, bien sûr, des gens pas biens, qui disposent d’agents spéciaux, des tueurs, etc.

Sur les théories du complot sur le 11 septembre, on pourrait en faire une encyclopédie aujourd’hui. Il reste que certains faits sont véridiques mais peu ou mal expliqués par la version officielle. Tout comme l’assassinat de JFK, aura-t-on un jour le fin mot de l’histoire ? La BD ne se proclame pas comme porteuse de la vérité ultime, mais romance une version complotiste ET plausible de l’Histoire.

La fin de l’album comporte d’ailleurs plusieurs planches de texte sur la démarche du scénariste et du dessinateur, sur le cadre dans lequel inscrire l’histoire de Soda, des faits et des hypothèse sur le 11 septembre.

Ces apartés permettent aussi de parler du nouveau dessinateur, Dan. Celui-ci est déjà connu des amateurs du journal de Spirou. Il a en effet, notamment, dessiné deux histoires de Spirou et une du Petit Spirou. Il a très bien récupéré l’héritage de Warnant et de Gazotti, tout en ayant imprimé sa propre patte aux personnage, à l’univers. Un pari audacieux mais remporté haut la main donc !

Bref, malgré quelques petits reproches, une belle réussite, et un retour qui en appelle un autre, puisque l’histoire est en deux tomes… hé oui.

Nicolas Pochet

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>