Revenge of the green dragons

dragons_a

Martin Scorsese. Voilà, on attire votre attention comme toute la promo du film sur un demi-mensonge. Car si l’on retrouve le grand cinéaste comme producteur exécutif, parmi sept autres personnes, le film n’en reste pas moins mauvais. Grosse déception pour nous, qui espérions voir débarquer une histoire de mafias chinoises à l’ancienne, comme la bande-annonce nous le promettait.

D’ailleurs, la sortie si tardive et discrète du film chez nous n’est sans doute pas un hasard. Alors que le public d’Amérique a pu le découvrir en septembre, il aura fallu presque deux mois pour que le long-métrage arrive dans nos salles de cinéma. Pour y voir quoi? Une histoire assez classique de deux frères, arrivés enfants à New York, après avoir quitté la République Populaire de Chine. Ils rejoignent rapidement un gang dans les années 80 et deviennent les premiers ambassadeurs des fameuses triades chinoises sur le territoire de l’Oncle Sam. Mais une histoire d’amour et la révélation du film (on va vous la révéler, désolé: les mafieux sont méchants) vont bouleverser le destin des deux jeunes hommes.

Au final, on se retrouve avec une série de clichés pompeux, avec le « bad boy finalement pas si bad, plutôt Michael Jackson », l’agent du FBI « ultra-raciste qui sent que les bridés manigancent quelque-chose et au final, il a raison, les chinetoques sont pires que les Irlandais », la fille tellement stupide qui se rend compte que « ha bon, les gangs vendent de la drogue »… Et on en passe, le tout mal filmé et avec des plans surprenants… d’inutilité. Tout ce qu’on voulait voir ne se retrouve pas dans le film: pas de musiques ultra-cool de l’époque (même la reprise karaoké de « house of the rising sun » du trailer n’apparaît pas dans le film), pas de scènes ultra-violentes pour poser l’ambiance, pas de personnages charismatiques, pas de bonne histoire, pas de traduction potables du Cantonais (qu’on comprend à peine pourtant)…

Bref, fuyez, et on regrette vraiment de vous le dire.

Sortie dans nos salles ce 19 novembre 2014.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>