Jeux au cinéma: notre sélection

edgeoftomorrowtitle3

Le cinéma fourmille d’adaptations de romans mais aussi de… jeux. Vous le savez si vous nous lisez régulièrement, nous aimons particulièrement ces deux médias. Mais que choisir et surtout, que découvrir parmi le vaste choix de films qui abordent le sujet? Petit tour de nos idées, en attendant les vôtres, bien entendu!

Le plus frais: The edge of tomorrow

Tom Cruise qui meurt en boucle. Ce doux plaisir devenu réalité construit un pont intelligent entre le film d’action classique, la science-fiction qui s’appuie sur les possibles avancées militaires du futur mais aussi sur les mécanismes du jeu vidéo. Un soldat banal qui doit trouver un boss, en recommençant l’aventure dès qu’il meurt et en apprenant de ses erreurs? Non, oubliez l’adaptation ratée de Doom sur grand-écran et penchez-vous plutôt sur cette belle surprise. En plus, on craque pour Emily Blunt et son épée géante tirée du Manga.

Le plus horrifique: Silent Hill

On pourrait parler plus de Resident Evil mais les films s’éloignent tellement de l’esprit du jeu vidéo qu’on préfère éviter. Alors, il nous reste la concurrence (toujours venue du Japon et toujours adaptée à la sauce occidentale). Pour ceux qui ne connaissent pas: le jeu vidéo arrivait à terroriser les joueurs avec des moustiques ou des chaises-roulantes vides (mais elles bougent toutes seules!) et le film recrée superbement cette ambiance mystérieuse et glauque avec des plans directement sortis de l’expérience ludique. A découvrir même si on regrette l’absence de fin ouverte et parce que Sean Bean ne meurt pas.

Le plus intelligent: Wargames

On ne rajeunit pas avec ce film qui aborde la Guerre Froide et plus particulièrement la stratégie de l’équilibre de la terreur. Du même réalisateur que Saturday Night Fever (et oui), ce film brillant mêle thriller d’espionnage, jeu informatique et interrogation sur l’intelligence artificielle. En plus, le héros du film s’éloigne des clichés que l’on a des joueurs ou des férus d’informatique… en 1983. Si vous ne l’avez pas vu, vous cachez sûrement des espions soviétiques chez vous!

Le gros nanar: Battleship

Sorti en 2012 avec Rihanna (non, elle ne joue pas correctement) mais aussi Liam Neeson ou Alexander Skarsgård, ce navet patriotique à la nullité abyssale vaut le coup pour son parcours chaotique. Il faut dire: adapter le jeu de plateau « bataille navale » en long-métrage peut sembler saugrenu. Sachez qu’un jeu vidéo fut adapté du film adapté du jeu de plateau. Oui, ça donne autant mal à la tête d’y jouer que d’essayer de l’imaginer. Dans le genre, on préfère même vous recommander le film « le plus belge » sur notre thématique: Street Fighter (oui, JCVD botte le cul de Bison).

Terminons en évoquant les superbes vidéos de Karim Debbache, qui s’amuse à analyser les films s’inspirant de jeux vidéo. Complets, didactiques et bien montés, ses sujets valent vraiment le détour. Dommage d’ailleurs que le projet soit terminé puisque plusieurs projets arrivent comme Tetris (heu), Angry Birds (heu²), Warcraft ou Assassin’s Creed avec Michael Fassbender.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>