Abyss, le jeu du mois plus profond qu’il en a l’air

10743552_10152866322163307_1078887451_n

Dans les profondeurs sous-marines, des créatures étranges se disputent le contrôle des peuples et monstres qui y sommeillent. Parviendrez-vous à unir les plus puissants d’entre-eux avant que vos adversaires ne le fassent ?

Dans quel esprit diabolique un tel jeu a-t-il bien pu surgir ? Celui de Bruno Cathala bien entendu. On ne présente plus le bonhomme, c’est lui qui a commis entre autres (et avec d’autres) : Jamaica, Five Tribes, Les Chevaliers de la Table Ronde, Mr Jack, Dice Town, Cyclades, et j’en passe.

Les règles en 8 lignes
Dans Abyss, les joueurs incarnent des créatures des profondeurs. Bientôt, le Trône du royaume sera vacant, l’occasion d’intrigues politiques à tout va. Le joueur va pouvoir renforcer son influence au sein du royaume en achetant le soutien de seigneurs, à l’aide d’alliés venus du fond des océans ou de perles (l’argent, le nerf de la guerre politique). Chacun de ces seigneurs valant un certain nombre de points, celui qui réussit à acquérir le plus grand nombre de point remportera la partie. De plus, certains de ces seigneurs (en général ceux qui valent peu de points) offrent des clés, qui permettent d’accéder à des lieux. Ces lieux sont des bonus, ils multiplient les points de certains seigneurs ou de certaines créatures.

Dynamique
A chacun de leur tour, les joueurs ne peuvent effectuer qu’une seule action. On a donc affaire à un jeu rapide, où les joueurs ne prennent pas des heures à réfléchir. Soit on acquière des alliés en les choisissant parmi les cartes tirées durant le tour, soit on estime qu’on en a assez pour acheter certains seigneurs, chaque seigneur demandant d’avoir un certain nombre d’alliés de différents peuples dans sa main. Plutôt simple n’est-ce pas ?

Deux-trois subtilités vont venir se superposer à ce mécanisme. Le joueur peut se battre contre des monstres ou encore intriguer à la cour. Mais le jeu reste très simple tout en étant subtil, cinq minutes d’explications des règles et c’est parti !

Le thème, rare
Ils sont rares les jeux de société qui se déroulent dans les profondeurs sous-marines. Les seigneurs sont anthropomorphisés, mais on arrive à reconnaître les animaux marins dont ils sont inspirés. (on a pas vu de Bob l’Eponge cependant, ouf).

Qualité

Le jeu est très beau, cela vaut la peine de le souligner. Pas d’écritures sur le dessus de la boite. Des dessins excessivement détaillés et soignés. Des perles toutes belles qui servent de monnaies d’échange, tout a fait dans le thème. On sent que tout a été pensé pour faire un bel objet. S’il fallait absolument formuler une critique, peut-être pourrait-on y voir un jeu un peu « sombre » dans l’ensemble, mais ça n’est pas gênant. Le plateau de jeu est lui aussi superbement dessiné, représentant une cour ou un parlement dans lequel alliés et seigneurs se succèdent.

Tactique et stratégie : plein de combinaison
Abyss est intéressant car il offre une multitude de tactiques et de stratégies sur un canevas de règles très simples. En effet, selon la façon dont vous aller choisir vos alliés pour acheter les seigneurs que vous visez, vos adversaires obtiendront des alliés, et donc des seigneurs, différents. Il est possible d’aller lentement, mais en ne pouvant pas choisir les seigneurs à acheter ; ou bien il est possible d’aller très vite mais en offrant à vos adversaires de gros moyens d’achat.

En bref

Un excellent jeu, rapide (20-30 min) et fun, dont les parties varient fortement si l’on joue à 2 joueurs ou plus.

Nicolas Pochet

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>