Les séries pour passer l’hiver

fargo

La météo belge fait encore des siennes mais vous le savez, on s’approche de l’hiver (pas de jeu de mots) et du blocus. Votre chambre se transformera donc en sanctuaire sacré, ou en grotte primitive, ou un peu des deux. Et quoi de mieux pour s’y occuper que de regarder quelques séries? On vous livre quelques découvertes, neuves ou anciennes, mais n’hésitez pas à donner les vôtres en commentaire!

tumblr_inline_n4ioh3eE491qf1zms

L’hivernale: Fargo

Inspirée de faits réels et surtout du film portant le même nom (vous ne l’avez pas vu, on vous gifle virtuellement), cette série disponible sur Netflix (prenez le premier mois d’abonnement gratuit pour en profiter) remplit son cahier des charges. Une bourgade enneigée perdue au Minnesota, des personnages atypiques complètement dépassés par l’arrivée d’un tueur professionnel. Derrière les meurtres se cachent en fait les frustrations et envies de chacun, dans un chassé-croisé à l’humour noir. Avec quelques têtes connues, on retrouve avec plaisir un magistral Martin Freeman (mais si, Bilbon) et une ambiance très particulière. Simple, vous accrocherez dès le premier épisode ou pas du tout.

L’animée: Archer

Fort de plusieurs saison, ce dessin-animé a tout pour plaire aux esprits… disons un peu plus tordus que la moyenne. Archer est le meilleur espion du monde, ce qui ne l’empêche pas d’être totalement stupide, alcoolique, violent et misogyne. Heureusement, les membres de son bureau ne valent pas vraiment mieux, à commencer par sa patronne qui est également sa mère. Aventures dignes de James Bond, ambiance kitsch des années 60 (même si différentes époques se mélangent dans cette série intemporelle) et humour extrême font de cette série un must à découvrir. Dans le même genre, avec une seule saison et Aaron Paul au doublage, on vous recommande également Bojack Horseman.

L’ancienne: Deadwood

Série qui sent le soleil, la sueur et la poussière. Dans une ambiance western fidèlement reproduite, on découvre le microcosme d’une ville située en dehors de toute juridiction (en 1876, une période trouble après la guerre civile). Chercheurs d’or, prêcheurs, catins et commerçants s’y retrouvent donc pour tenter une seconde chance… Mais le gérant du saloon veille et tire les ficelles dans l’ombre. Avec des rebondissements et une reconstruction détaillée (les personnages ont réellement existé), on s’y croirait presque. Après huit Emmy Awars et un Golden Globes, la série fut finalement achevée par HBO.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>