The Drop

the drop 1

Connu également sous son titre français « quand vient la nuit », le dernier film du réalisateur belge Michaël R. Roskam (Reynders de son vrai nom) a de quoi nous faire baver. Après Rundskop (ou Bullhead, ou Tête de boeuf) en 2011, nous retrouvons avec plaisir Matthias Schoenaerts mais également des grosses pointures: Tom Hardy, Noomi Rapace et James Gandolfini. Mais un bon casting ne suffit pas pour faire un bon film. Et Roskam s’en sort de main de maître.

Première explication: un drop-bar désigne la pratique ou l’établissement concerné par une activité illégale très précise. A savoir, le choix aléatoire d’un bar pour stocker et échanger l’argent sale durant une nuit entière. Bob Saginowsky travaille dans l’un de ces bars, planque parfaite pour sa personnalité taciturne, réservée et mélancolique. Son patron et vieil ami, Marv, possédait le bar avant de le céder à des mafieux d’Europe de l’est pour éviter une confrontation sanglante. Sauf que le quotidien peu reluisant de ces deux personnages va changer quand un braquage ciblera justement le fameux dépôt clandestin. Bob doit gérer les errances de son patron, les pressions des truands, tout en affrontant sa propre vie qui se décide à décoller quand il trouve par hasard un chiot abandonné dans une poubelle devant la maison d’une femme mystérieuse: Nadia, qui attirera Eric, un vagabond psychopathe.

Ce petit univers, urbain et nocturne, vit en vase-clos souligné par les gros-plans insistants du réalisateur. Pour ne pas vous mentir, l’ambiance est lourde et les personnages peu loquaces mais justement ultra-réalistes. Comme pour Rundskop, il faut donc s’accrocher et se laisser entraîner pour profiter au maximum du film, qui réussit le défi de ne pas avoir de gros défauts apparents. Un peu comme d’autres adaptions au cinéma d’écrits de Dennis Lehane, comme Mystic River, Gone Baby Gone ou Shutter Island. Avec autant de noms prometteurs, il serait dommage de passer à côté de cette perle belge, ne serait-ce que pour le dernier rôle de James Gandolfini.

ANIMAL RESCUE

Sortie dans nos salles ce 24 septembre 2014, l’équipe du film sera présente à l’UGC De Brouckère pour l’avant-première belge ce 23 septembre.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>