Un super-héros pour défendre les sans-abris berlinois

johannesstoll_SUPERPENNER_960

Même si le mur de Berlin n’est plus qu’une relique que les touristes viennent prendre en photo (ou ramener en petits morceaux), d’autres murs moins tangibles séparent la société. Superpenner, un nouveau super-héros, compte bien lutter pour briser ces murs en protégeant les sans-abris de sa ville. Bière à la main, super-clochard lutte pour délivrer un message universel.

Né d’une idée de Stefan Lenz, ce personnage donne une image différente de l’Allemagne. Connue pour son économie « modèle » et sa capitale jeune et ouverte d’esprit, elle n’arrive pourtant pas à chiffrer son nombre de sans-abris. Un peu comme en Belgique, où des gens de notre âge finissent dans la rue de façon anonyme. Les aventures de Superpenner sont vendues 1,5€ dans la rue, par des sans-abris qui conservent 90 centimes de chaque vente. L’initiative veut donc, non seulement conscientiser le public, mais également aider directement les sans-abris. Avec succès puisque le premier numéro se serait écoulé à 20.000 exemplaires.

Superpenner parle également des clichés de la vie berlinoise. Des clichés qui pourraient s’appliquer aux Bruxellois, avec les transports publics hostiles aux sans-abris tout en ayant des aides spécifiques pour eux, l’indifférence des passants qui se donnent bonne conscience ou encore les manies des jeunes branchés. Pourtant, des initiatives populaires peuvent faire changer doucement les choses, avec des réunions aux squat par exemple, ou des pressions pour faire retirer les « piques anti-clodos » en Angleterre. Ou avec une bande-dessinée vendue dans le métro!

 

A découvrir sur le site officiel (les dix premières pages sont gratuites).

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>