Nos super-héros ne sont plus ce qu’ils étaient

MarvelThorWoman4.0_standard_640.0

Rien ne va plus, c’était mieux avant. Comme des vieux cons, on rouspète (pour rien) quand on change nos vieilles habitudes. Et pourtant, le marketing passe par-là, à coup de truelle, pour ravaler la façade des héros de notre enfance. Vous vous souvenez de l’ours débonaire Chocos, des céréales Kellogs? IL EST MORT. Oui, cherchez-le dans les rayons… Mais ce n’est pas la seule victime de l’évolution, qui devient plus dure à avaler quand de faux prétextes servent à transformer l’imagerie que nous avions et que nous partagions avec les enfants actuels. Cessons de radoter (comme l’Homme Sirène et son acolyte Bernard l’Ermite) et parlons de choses concrètes.

Internet a connu une vague d’indignation et d’interrogation, avec une goutte faisant déborder le vase. Si le nouveau Spiderman est noir depuis un moment, le fameux Captain America devient également afro-américain. Logique puisque son acolyte depuis 1969, le Faucon, reprend le rôle de son mentor. Pas grand chose à reprocher à Marvel qui découvre apparemment qu’une grande partie de la population des USA manquait de représentativité dans les Comics (et on attend de voir un Carlos Slim en Iron Man). Mais Disney, qui possède l’éditeur, vient de transformer Thor en femme. Techniquement, le dieu de la foudre et du tonnerre est donc une princesse Disney. Pourquoi? Car son marteau magique a décidé que Thor n’était plus digne de lui et préfère une femme. Un peu court pour justifier un changement aussi fondamental d’une figure d’abord religieuse. Pourquoi pas Jésus en femme? Dan Brown pourrait en vendre des millions de bouquin.

Les héros de Marvel se retrouvent dans le jeu Disney Infinite, pour le plus grand plaisir des enfants (nouveaux fans mais également vaches à lait).

Les héros de Marvel se retrouvent dans le jeu Disney Infinity, pour le plus grand plaisir des enfants (nouveaux fans mais également vaches à lait).

Pourtant, ça cloche. Plutôt que de réellement mettre en avant des « minorités », on sent plutôt la fainéantise de ne pas créer de nouveaux héros dans ce but. Le panthéon nordique regorge par exemple de déesses intéressantes ou de figures féminines fortes (les valkyries). Pire, la concurrence fait mieux de façon plus simple, en repensant des héros et héroïnes existants pour les moderniser. On sourira face au nouveau costume de Batgirl (qui n’est pas un Batman féminin) mais on appréciera surtout le travail de DC Comics sur la nouvelle Wonder Woman. Moins fine, plus musclée, elle représente enfin la fameuse amazone. On la verra (avec le jet invisible pour les fans) dans Batman vs. Superman, de Zack Snyder.

wonderwoman

D’autres héros changent également de look pour intéresser les enfants. Sonic et toute son équipe a été transformé pour le lancement d’une nouvelle série d’animation (et des jeux): Boom. A nouveau, des fans (ou juste des vieux cons comme nous) s’étaient indignés de cette écharpe ridicule et des jambes disproportionnées du hérisson bleu. Sonic ne ressemble plus trop au souvenir de notre enfance, avec ses conseils bizarres de fin d’épisode et sa lutte infaillible contre Roosevelt (heu Docteur Robotnik). Ne parlons même pas des horribles tortues ninjas du prochain film de Jonathan Liebesman (un mauvais réalisateur), où les tortues deviennent moches, April une pouf plutôt qu’une journaliste aventureuse et Vanilla Ice laisse place à ceci.

Scooby-Doo subit également les affres du temps, mais réussit à garder la classe et à nous donner de l’espoir. Il revient en effet dans un dessin-animé longue-durée (et pas un de ces horribles films) pour aider… des catcheurs. Une bonne idée qui permet de terminer cet article sur une note positive.

498b52b6-1470-4a0b-b8cd-0d415692a2cf

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>