Bruxelles fait la fête au cinéma

bxlfaitsoncinema_aff2014_-_petite_-_copie

Cet été, Bruxelles fera son cinéma, avec comme acteurs principaux onze communes. Du 9 au 19 juillet, onze films seront projetés gratuitement dans différents endroits de la capitale. Le but ? Faire découvrir certains coins sous un angle nouveau, mais aussi renouer avec une certaine tradition : celle du cinéma itinérant des tout débuts du cinéma et des pays méditerranéens.

La programmation est variée et rassemble quelques unes des perles de ces dernières années, aussi bien en terme de films que de documentaires. Une initative à ne pas manquer.

Parce qu’il n’y a pas qu’avec le foot qu’on peut vibrer ensemble. Rendez-vous donc dehors chaque soir vers 22h10, quand la nuit commence à tomber.

Le programme :

MERCREDI 9 JUILLET

EVERE – Cour de l’Espace Toots (125, rue Stuckens)

Möbius 
d’Eric Rochant – France, 2012, 1h43min, VO st FR
Avec Jean Dujardin, Cécile de France, Tim Roth, Emilie Dequenne…

Grégory Lioubov, un officier des services secrets russes est envoyé à Monaco afin de surveiller les agissements d’un puissant homme d’affaires. Dans le cadre de cette mission, son équipe recrute Alice, une surdouée de la finance. Soupçonnant sa trahison, Grégory va rompre la règle d’or et entrer en contact avec Alice, son agent infiltré. Naît entre eux une passion impossible qui va inexorablement précipiter leur chute.

JEUDI 10 JUILLET

ANDERLECHT – Place de la Résistance

En collaboration avec le Centre Culturel Escale du Nord

Né quelque part 
de Mohamed Hamidi – France, 2013, 1h27min, VO st FR.
Avec Jamel Debbouzze, Tawfik Jallab…

Farid, jeune Français de 26 ans, doit aller en Algérie pour sauver la maison de son père. Découvrant ce pays où il n’a jamais mis les pieds, il tombe sous le charme d’une galerie de personnages étonnants dont l’humour et la simplicité vont profondément le toucher. Parmi eux, son cousin, un jeune homme vif et débrouillard qui nourrit le rêve de pouvoir rejoindre la France…

VENDREDI 11 JUILLET

MOLENBEEK – Cour de la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale (4, rue Mommaerts)

En collaboration avec la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale

La marche 
de Nabil Ben Yadir – France/Belgique, 2013, 2h05min, VO FR
Avec Jamel Debbouzze, Olivier Gourmet, Hafsia Herzi, Lubna Azabal…

En 1983,dans une France en proie à l’intolérance et aux actes de violence raciale, trois jeunes adolescents et le curé des Minguettes lancent une grande Marche pacifique pour l’égalité et contre le racisme, de plus de 1000 km entre Marseille et Paris. Malgré les difficultés et les résistances rencontrées, leur mouvement va faire naître un véritable élan d’espoir à la manière de Gandhi et Martin Luther King. Ils uniront à leur arrivée plus de 100 000 personnes venues de tous horizons, et donneront à la France son nouveau visage.

SAMEDI 12 JUILLET

SCHAERBEEK – Place de Jamblinne de Meux

La Petite Venise (Io sono Li)
d’Andrea Segre – Italie, 2011, 1h36min, VO st FR.

Sur une île de la lagune vénitienne, un pêcheur fait la connaissance d’une jeune chinoise récemment immigrée. Une douce amitié naît peu à peu entre ces deux êtres que tout semble séparer. Mais leurs sentiments dérangent deux communautés qui se rejettent : Italiens et Chinois voient d’un mauvais œil leur complicité naissante…

DIMANCHE 13 JUILLET

UCCLE – Parc de Wolvendael – En face du Centre Culturel d’Uccle (47, rue Rouge)

Les garçons et Guillaume, à table 
de Guillaume Gallienne – France/Belgique, 2012, 1h25min, VO FR.
Avec Guillaume Gallienne, Françoise Fabian, Nanou Garcia, Diane Kruger…

Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie » ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

LUNDI 14 JUILLET

BERCHEM-SAINTE-AGATHE – Place de l’Eglise

En collaboration avec le Centre Culturel Le Fourquet

Cheba Louisa 
De Françoise Charpiat – France, 2013, comédie, 1h35min, VO FR.
Avec Isabelle Carré, Rachida Brakni, Biyouna…

A 30 ans, Djemila, juriste célibataire a enfin son propre appartement… à deux pas de chez ses parents. Française d’origine maghrébine, elle fait tout pour gommer ses origines. Emma, sa voisine déjantée et fauchée, rame pour élever seule ses deux enfants. Alors que tout oppose les deux femmes, une amitié profonde va naître grâce à leur amour de la musique.

MARDI 15 JUILLET

JETTE – Place Cardinal Mercier

En collaboration avec le Centre Armillaire – Centre Culturel de Jette

Pierre Rabhi, au nom de la terre 
de Marie-Dominique Dhelsing – France, 2013, 1h38min, VO FR. Documentaire.

Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’Homme et de la Nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où une « sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines. L’itinéraire d’un « sage », du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire…

MERCREDI 16 JUILLET

WOLUWE-SAINT-LAMBERT – Wolubilis (1, Cours Paul-Henri Spaak)

En collaboration avec le Centre Culturel Wolubilis

Blancanieves 
de Pablo Berger – Espagne, 2012, drame, 1h44min, VO st FR.

Sud de l’Espagne, dans les années 20. Carmen est une belle jeune fille dont l’enfance a été hantée par une belle-mère acariâtre. Fuyant un passé dont elle n’a plus mémoire, Carmen va faire une rencontre insolite : une troupe ambulante de nains toreros qui va l’adopter et lui donner le surnom de Blancanieves C’est le début d’une aventure qui va conduire Carmen/Blancanieves vers elle-même, vers son passé, et surtout vers un destin à nul autre semblable…

JEUDI 17 JUILLET

AUDERGHEM – Place de l’Amitié – Parking de la Médiathèque

L’attentat 
de Ziad Doueiri – Liban/France, 2012, 1h45min, VO st FR.

Amin est un chirurgien israélien d’origine palestinienne. Il a toujours refusé de prendre parti dans le conflit qui oppose son peuple à son peuple d’adoption et s’est entièrement consacré à son métier et à sa femme Sihem. Jusqu’au jour où un attentat se produit à Tel Aviv. Son ami Naveed, policier, lui annonce alors que Sihem a été tuée et qu’elle est en plus soupçonnée d’être la kamikaze. Après une phase d’incrédulité, Amin entreprend de comprendre le geste de sa femme et part à la rencontre de ceux qui l’ont amenée à commettre ce geste. Son enquête l’obligera à regarder en face un conflit qu’il avait jusque-là réussi à ignorer.

VENDREDI 18 JUILLET

WATERMAEL-BOITSFORT – Place Gilson

En collaboration avec le Centre Culturel La Vénerie

When I saw you 
d’Annemarie Jacir – Palestine/Jordanie, 2012, 1h30min, VO st FR/NL.

Jordanie, 1967. Des milliers de gens fuient la Palestine. Séparé de son père dans le chaos de la guerre, Tarek , 11 ans, et sa mère Ghayda sont parmi cette vague de réfugiés. Placés dans des camps temporaires jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de rentrer chez eux, ils attendent, comme la génération précédente de 1948. Tarek, excentrique et sans limites, est en quête de liberté. Son esprit curieux l’amènera à une rencontre et un voyage qui changeront sa vie…

SAMEDI 19 JUILLET

SAINT-JOSSE-TEN-NOODE – Parc Saint-François (50, rue Verte)

Rock the Casbah 
de Laïla Marrakchi – France/Maroc, 2012, 1h40min, VO st FR.
Avec Lubna Azabal, Hiam Abbas, Nadine Labaki, Morjana Alaoui, Omar Sharif…

C’est l’été à Tanger. Une famille se réunit sur 3 jours dans la maison familiale suite au décès du père, pour se remémorer les souvenirs et partager sa perte, comme le veut la tradition musulmane. Il faut quitter les plages, les maillots de bain pour se vêtir de djellabas, réunir tout le monde et donner à la maison des allures d’enterrement. L’agitation est à son comble d’autant plus que cet homme n’a laissé derrière lui que des femmes. Tout va basculer avec l’arrivée de Sofia, la dernière des filles, celle qui a fait sa vie ailleurs. Actrice n’interprétant que des rôles de terroristes dans des séries américaines, elle arrive de New York après plusieurs années d’absence. Son retour va être le moyen de régler ses comptes avec ses soeurs et bouleverser l’ordre établi depuis toujours par ce patriarche. Entre rire et larmes, une hystérie collective va mener chacune de ces femmes à se révéler à elle-même…

Psssst, vous risquez d’y croiser des rédacteurs de La Pige…

Plus d’info

La page Facebook

Camille Wernaers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>