Sonnez le tocsin: l’invasion viking recommence

Le-drakkar-de-Ragnar-et-ses-compagnons

Explorons une région proche de nous et pourtant méconnue: le nord et ses meubles en kit, ses jolies paysages et ses charmant(e)s blond(e)s. Mais les pays scandinaves restent également connus pour leurs féroces vikings, qui terrorisèrent les villages côtiers au Moyen Age. On connaît peu de choses cependant sur ces peuples qui n’ont laissé aucunes sources écrites si ce n’est des pierres runiques mystérieuses. Le folklore et les clichés créent donc une fausse image du viking, oubliant qu’ils n’ont jamais eu de cornes sur leurs casques ou qu’ils étaient les premiers européens à fouler le sol américain. Heureusement, la culture populaire livre parfois des œuvres qui permettent d’en apprendre plus tout en se divertissant. Sortez l’hydromel, le plat de viandes et allons piller l’UCL!

Ancien film: Le 13ème guerrier

Adapté d’un roman de Michael Crichton (Jurassic Park s’il-vous-plaît) en 1999, l’histoire de ce film puise son inspiration d’une lettre d’origine arabe au dixième siècle. Quel rapport entre les vikings et les arabes? Ces deux peuples se rencontrèrent (en Espagne par exemple) et un ambassadeur du calife de Bagdad alla jusque chez le roi des Bulgares de la Volga. Antonio Banderas incarne cet ambassadeur de choc, recruté pour prêter main forte à une faction du nord qui affronte de mystérieux monstres cachés dans les montagnes. Souffrant de conflits internes lors de sa production et de recettes décevantes en salle, le filme mérite néanmoins le coup d’œil.

Nouveau film: Ragnarok (Gåten Ragnarok)

Cette production danoise de 2013, projetée cette année au BIFFF, étonne sur plusieurs points. Partant d’une enquête d’archéologues plus sérieux que Benjamin Gates (on ne poussera pas la comparaison jusqu’à Indiana Jones), l’intrigue repose sur le mystère d’un lac oublié qui pourrait cacher un trésor viking ou… un terrible secret. Utilisant astucieusement des éléments de la culture nordique, le film ne tombe pas dans la surenchère et offre un twist convenu pour les habitués mais agréable. Ragnarok, loin de la fin des temps, se rapproche de sa définition pure en offrant un renouveau du cinéma nordique, d’habitude trop dépressif.

Ancien jeu: Rune

Une sortie en 2000… et pourtant ce jeu nous semble si lointain. On en garde des souvenirs d’une campagne solo proche d’un Tomb Raider, avec de la violence en plus. Car les démembrements et les armes exagérément grandes ne surprennent pas chez les vikings. Tant mieux pour le multijoueur qui offrait un magnifique carnage, avec des têtes servant de ballons de foot ou des joueurs se tapant à coup de bras d’adversaires. Etrangement, les joueurs de cette génération n’ont jamais envahi d’autres pays à coups de haches…

Nouveau jeu: The Banner Saga

Après une campagne de financement participatif réussie, ce jeu de combats tactiques a été lancé en janvier 2014. Utilisant les mythes nordiques, cet univers fantastique au look de dessin-animé prouve que le jeu vidéo peut proposer des expériences totalement différentes en utilisant une base commune. Aucun rapport avec Rune donc, puisque les dialogues et la stratégie sont au cœur de ce jeu vidéo. Avec une réalisation ultra-soignée et des musiques envoûtantes, on ne peut que vous recommander d’essayer cette création du studio Stoic, financée par les joueurs.

Télévision: Vikings

Forte de deux saisons, cette série canado-irlandaise diffusée en ce moment narre les aventures de Ragnar Lodbrok, un personnage mythique issu du récit Le geste des Danois du chroniqueur médiéval Saxo Grammaticus. La chaîne History propose à nouveau une histoire fictive nourrie d’éléments historiques qui permettent d’en apprendre plus sur les vikings. Comment vivaient-ils, quelle était leur religion? Autant de réponses passionnantes livrées avec une esthétique dont devrait s’inspirer de nombreux cinéastes. La saison deux vient de reprendre et est encore meilleure que la première, foncez!

Musique: Wardruna

Justement entendue dans la série Vikings, la musique du groupe norvégien Wardruna entend revenir aux sources de la culture nordique. Le but de ces chansons mélodiques qui se focalisent sur les runes et les croyances païennes? Nous plonger dans l’ambiance qu’auraient pu vivre les féroces navigateurs il y a 900 ans… et c’est largement réussi. De quoi faire une pause détente entre deux groupes de Metal nordiques!

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>