« OXV : The Manual », l’amour à haute-fréquence au BIFFF

oxv

Le BIFFF diffusait ce jeudi un film de science-fiction peu accessible mais passionnant. OXV : The Manual, décrit par son réalisateur comme une « romance philosophico-scientifique« . Dans un monde qui n’est pas le nôtre mais qui y ressemble beaucoup, les enfants sont classés selon qu’ils « vibrent » à haute-fréquence ou à basse fréquence. Les hautes fréquences sont chanceux, la vie leur sourit. Leur train est à l’heure et ils tombent sur des billets de 100€ dans la rue. Les basses fréquences, quant à eux, ne sont jamais au bon endroit au bon moment.

Tout contact entre basse et haute fréquence est interdits car, comme des aimants, ils se repoussent. Il est dangereux pour eux d’être proches plus d’une minute. Dans ce monde régit par ces règles implacables, un garçon basse-fréquence va tomber amoureux d’une petite fille haute-fréquence. Et il va se mettre à chercher à tout prix à changer de fréquence pour pouvoir rester près de sa bien aimée, déclenchant une série d’événements imprévus. Comme si cela ne suffisait pas, un autre problème s’abat sur lui : les hautes-fréquences sont hermétiques à tout sentiment humain.

En prenant pour prétexte une histoire d’amour impossible, le réalisateur invite le spectateur à entrer dans une fable complexe sur les places que l’on nous assigne et notre liberté. Sommes-nous juste des machines bonnes à être commandées ou notre libre-arbitre est-il le plus fort (se rapprochant notamment de la pensée de Spinoza)?

La musique joue un rôle fondamental dans ce film, où de nombreux instruments faits de verre ont été utilisé, produisant ce son caractéristique du verre que l’on frotte.  Le jeu sur les couleurs doit aussi être mentionné, des couleurs différentes selon que nous voyons par les yeux d’un basse ou d’une haute fréquence.

Le film commence doucement, sans nous révéler toutes les subtilités de ce monde parallèle pour ensuite nous attraper et ne plus nous lâcher pour finir sur une fin ouverte comme on les aime.

Comprenne qui pourra.

 

Camille Wernaers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>