« ¿Hola qué tal? », vous demande le BIFFF

ASMODEXIA-05

Le BIFFF, c’est non seulement l’occasion d’en prendre plein la tronche mais aussi de  découvrir des films dans toutes les langues. Si le focus sur l’Inde est des plus audacieux, des films en provenance d’Espagne seront diffusés dans les prochains jours. Or, l’Espagne nous a offert quelques-uns de nos meilleurs frissons, avec notamment REC et The Orphanage.  La Pige, grande habituée de la salle presse, a pu voir certains films en avant-première. Que vous réservent-ils ?

The 7th floor : le pitch est aussi alléchant qu’un morceau de jambe pour un zombie aux dents longues… aussi longues que celles du héros de ce film, un avocat pas très sympa, qu’on découvre en plein divorce. Alors qu’il vient chercher ses enfants dans l’immeuble de son ex-femme, il leur permet de faire la course avec lui. Il prend l’ascenseur et eux passeront par les escaliers. C’est lui qui gagne car, entre le 7 étage et le rez-de-chaussée, les enfants ont disparu.

On imagine toutes les hypothèses, du genre des aliens les ont emportés et ça va finir comme dans Dark Skies ou alors c’est le démon de Paranormal Activity qui joue au con. Et on se retrouve tout déçu. Car il ne s’agit que d’un thriller plutôt classique. Sympa tout de même pour le thème de la peur de l’autre et la suspicion même envers ses voisins. A moins qu’on ait voulu nous faire comprendre que nous vivons à côté de gens que nous ne connaissons pas assez…

Projection ce mardi 15, au ciné 1 à 23h

Asmodexia : les films sur l’exorcisme, c’est toujours la même chose. Du vomi, du sang, des cheveux gras et des lieux sombres, le tout sur fond de morale chrétienne. C’est ce qu’on se dit au début de ce film, alors qu’on suit durant cinq jours la vie (et pas les amours) d’Eloy et de sa petite-fille, exorcistes de leurs états en pleine invasion démoniaque. Heureusement que la fin comprend un twist des plus intéressants qui s’éloigne de ce qu’on a pu voir ailleurs. Ouf. Notons qu’il sera projeté en première mondiale.

Projection le dimanche 19 avril à 00h30 au ciné 2

Omnivores :  un bon et vrai coup de fourchette, euh de cœur. Voilà  un film sur le cannibalisme qui s’approche d’Hannibal Lecter, sans toutefois en égaler la force. Alors q’un critique culinaire enquête sur le phénomène des restaurants clandestins, il en découvre un genre nouveau… et très particulier. Le scénario est bien ficelé et les acteurs convaincants. Gros plans sur des bouches en train de mastiquer, tortures, j’en passe et de quoi vous dégoûter à tout jamais de manger de la viande (et je dis pas ça parce que je suis végétarienne). Et en fait, ils se sont trompés: c’est lundi Top Chef.

Projection ce mardi 15 avril à 22h au ciné 2

Camille Wernaers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>