Rencontre électronique avec Midwave

MIDWAVE-2014_promotional_photo
Entre les lettres d’information de l’ULB et la gestion de notre équipe, La Pige reçoit parfois des messages qui rendent la journée plus agréable. C’est le cas lorsque des jeunes artistes nous contactent, d’autant plus quand on découvre et qu’on aime leur travail. Depuis Chicago, le duo Midwave compose une électro qui emprunte à la funk ou à l’indie. Brandon Mackey et Kyle Brauch s’apprêtent justement à sortir leur premier album cette année. Kyle (le gars au t-shirt rouge) a répondu à nos questions:

 

MIDWAVE-album_cover

 

-Quand et comment avez-vous lancé Midwave?
Il nous a fallu quelques années pour nous lancer complètement. J’avais des bases pour chacune de nos chansons en stock depuis 2008-09, mais je n’ai réellement commencé à bosser sur ces démos qu’il y a deux ans environ pour arriver au son et au niveau de production actuel. C’est devenu en quelque sorte la plus grosse priorité et je suis fier du résultat obtenu sur ces chansons. En plus de nos propres morceaux, on a réalisé des remixes pour quelques grands groupes comme PYYRAMIDS, TV MANIA, NOVA ALBION, 8th Grader et d’autres (que l’on peut retrouver sur notre page Soundcloud).

-Comment travaillez-vous avec votre ami Brandon?
On travaille ensemble sur différents projets depuis 12 ou 13 ans maintenant. On s’est rencontré à l’école et avons été dans des groupes ou d’autres productions ensemble. Peu importe que ce soit du hard rock, de la pop ou même de la comédie, nous avons une bonne relation qui dépasse les genres. Nous avons principalement les même influences, mais nous écoutons et aimons des styles musicaux très différents. Nous avons toujours compris les sensibilités de chacun donc nous arrivons à trouver la marche à suivre pour nous entendre. Pour cette production, plus spécifiquement, Brandon est arrivé quand les chansons étaient pratiquement finies. Donc son rôle se rapprochait plutôt d’un batteur pour quelques séances. Cependant, il a travaillé sur toute la phase de post-production, m’assistant sur le mixage, l’édition et la production, donc il a une influence importante sur le son final. Pour notre prochain travail, nous aimerions écrire ensemble d’une manière plus organique, collaborative, mais il n’y aura pas de différences majeures au final. Même s’il a travaillé plus tardivement sur le développement de cet album, les chansons et ses parties furent écrites depuis le début en l’ayant en tête.
 
-Quelles sont vos sources d’inspiration?
Personnellement, j’ai été un fan de new wave, de disco et de funk toute ma vie. Je n’exclue jamais de remanier d’anciens concepts ou idées, mais je suppose que Midwave est une extension de beaucoup de choses que j’ai entendues ou étudiées pendant ma vie. Ça finit par couler de source de façon naturelle dans l’écriture des chansons. Il y a sans doute un certain degré de nostalgie ancré dans ces chansons, mais j’essaye de toujours offrir quelque chose de moderne et lisse en même temps, sans jamais suivre consciemment des règles. Ce qui ressort en plus des musiques sur lesquelles j’ai travaillé toute ma vie, c’est que ces chansons sont les plus proches de ma propre personne. De ce à quoi je ressemblerai si j’étais de la musique. Et j’espère que cette honnêteté atteindra le public.
 
-Pouvez-vous nous en dire plus à propos de vos collaborations avec des artistes comme M|O|O|N?
J’ai eu beaucoup de chance de travailler avec des personnes aussi brillantes pour cet album. J’ai pris contact avec Dan Konopka (batteur chez OK Go), qui a réalisé l’un des remix (NDLR: à écouter ci-dessous). Il nous a ensuite aidé à développer cet album tout en produisant (et jouant) pour notre prochain single. Bien qu’il soit surtout connu comme batteur, il possède également un talent naturel pour la production et la composition. Je pense qu’il nous a vraiment aidé à avoir le son final de cet album et je lui dois énormément. M|O|O|N nous est tombé dessus un peu par hasard, un bon ami à moi m’a montré son boulot pour le jeu vidéo Hotline Miami. Je l’ai ensuite contacté et il a accepté. Son style badigeonne son remix (et j’adore ça) et je pense qu’il a apporté une touche vraiment unique. je suis un grand fan de son travail.
-Nous avons été surpris de recevoir un message de Chicago. Comment gérez-vous votre communication?
Concernant notre prise de contact avec le monde, je pense que les artistes émergents ont une combinaison étrange entre des coups de pouce et des blocages de nos jours. D’un côté, l’Internet a porté la communication et la création de réseau à un niveau stupéfiant de facilité. De l’autre, cela crée de la saturation et un sentiment de déjà-vu (entendu) assez rapidement. Savoir être créatif dans sa présentation et déployer des réseaux classiques à l’ancienne constituent la clé pour se démarquer. J’essaye vraiment de nous impliquer dans ces processus.
 
-Pouvez-vous nous en dire plus sur cet album?
La musique électro mainstream a utilisé de moins en moins de vrais instruments cette dernière décennie, alors que la production sur des ordinateurs avec des loops est devenu très accessible. Il y a beaucoup de potentiel dans la production digitale, mais pour moi, rien ne vaut une chanson écrite et produite à la main. C’est un album électro qui veut être un album rock, très cadré et énergique mais en gardant l’esprit du rock derrière. Il y a du synthé sur toutes les chansons, mais chaque piste a de vraies guitares, basses ou batterie; les composantes d’un « vrai groupe » sont impliquées volontairement. Je pense que les groupes commencent à revenir vers ça. L’électro à la mode commence à retourner vers ses origines. Pour notre album, notre premier single Premonition est un bon exemple de ce qui vous attend sans trop en dévoiler. Il y aura plus de surprises, quelques expérimentations, quelques variations mais au final, je pense (j’espère) que l’album sera facile à digérer et accessible à tous.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>