Dans le métro sans pantalon et sans cerveau

1049139122_ID7019207_3-stib_222242_H3GLHN_0

Dimanche passé donc, les lèves-tôt (ou les couches-tard alcooliques dans mon genre) ont pu assister à un étrange phénomène. Des gens prenaient le métro (jusque là, tout va bien) en ne portant rien sous la ceinture. Ils prenaient le métro en slip ou culotte.  Heureusement que j’avais bu. Ça m’a empêché d’aller leur poser LA question qui fâche. J’aurais attrapé l’une des meufs par les cheveux (longs, les cheveux, c’est plus pratique) et je lui aurais postillonné au visage un gros « MAIS POURQUOI ????« . Oui. Il y a des choses qui me rendent nerveuse.

Mais le mec à l’origine de ce bazar chez nous (importé d’Amérique, comme les comédies de merde ou la peur de l’Arabe, on ne change pas une équipe qui gagne) a pensé à moi et explique pourquoi il tient tellement à organiser the same thing here, you see ? « Bruxelles est parfois trop sérieuse », qu’il dit. « Retourne dans ton pays (l’Australie ndlr) et fiche-nous la paix. Y a des gens qui veulent juste prendre le métro tranquille, après une soirée trop arrosée« , que j’aurais pu répondre. Et il continue :  « Trop sérieuse, notamment à cause des nombreuses institutions qu’elle abrite. Je travaille beaucoup avec des eurocrates qui disent vivre dans une cage dorée : ils gagnent bien leur vie mais manquent de liberté à cause des règles strictes de la bureaucratie. C’est donc le moment de s’amuser un peu ! » Youhouhou. La totale éclate quoi.  D’ailleurs, c’est bien vrai, ils savent s’amuser ces gens-là. Si on en croit le film The Wolf Of Wall Street, quand les riches s’amusent, les maladies vénériennes sont de sortie.

Il y en a qui ont de la chance quand même, dire qu’ils ont côtoyé, ce même dimanche matin, des gens qui se rendaient au travail (oui, ça existe) et qui rêveraient d’une cage dorée pour y enfermer en sécurité eux-mêmes et leur famille. Malheureusement, ils n’ont même pas le temps de faire mumuse le week-end (le quoi ?).

Et donc le mec devient de plus en plus chelou plus l’interview avance et personne ne réagit : « Le métro de Bruxelles a un bon réseau 3G que la plupart des villes n’ont pas. Alors, les gens pourront suivre les réactions de chez eux. Ils peuvent même retirer leur pantalon pour regarder s’ils le souhaitent« , plaisante Richard Medic. Hahaha, mais quel petit COMIQUE. L’événement entendait d’ailleurs apporter un « grain de folie » dans le quotidien des citadins. Dire que moi je suis déjà toute folle quand mon tram arrive à l’heure et me fous pas super à la bourre pour le boulot.

Bon résumons, le mec là, il sort une idée réchauffée du placard, il décide que malgré l’offensive hivernale, il faut aller se geler les couilles dans le métro et il y a 400 (!) personnes qui se disent que en voilà un idée qu’elle est bonne. Je sais pas moi le dimanche, on peut aller à l’Eglise, lire un bouquin pour s’ouvrir l’esprit ou regarder un docu sur l’accouplement des poissons en buvant beaucoup d’eau, un seau placé de manière tactique près du lit, en attendant que sa gueule de bois carabinée passe. Par exemple. Mais non. Il y a vraiment des gens qui s’emmerdent au point de se dire « Tiens chérie, [môsieur pose son journal et retire ses lunette d’un air convaincu] et si on allait se balader en slip dans le métro pour voir la réaction faire chier des passants« .

Et la STIB de cautionner tout ça (et les hôtesses puputes PEPSI avec, parce qu’un peu de publicité en passant, pour une boisson qui rendra tous nos enfants diabétiques et/ou cancéreux, c’est toujours bien cool). Donc en gros, on ne veut pas des SDF dans les stations, au point de foutre des bancs sur lesquels même un pluri-handicapé physique qui a payé son ticket ne peut s’asseoir, tout ça pour les empêcher d’y dormir, on ne veut pas des SDF qui ont vraiment froid et pas parce qu’ils choisissent de se foutre à poil pour « s’amuser« , mais des initiatives idiotes, ça okay, man let’s go.

Mais ils ne se rendent pas compte? Moi, c’est tout mon espoir en l’être humain qui s’effondre, cet être parfois capable d’esprit critique et de réflexion. J’ai presque envie de leur sortir ce que me répondait ma mère quand je lui disais d’un ton geignard « Mais Coralie (ma petite soeur ndlr) l’a fait aussi« . Elle me répondait, d’un ton autoritaire et moralisateur : « Et si Coralie saute par la fenêtre, tu le fais aussi?« .

Visiblement, il y en a pour répondre  » Oui « .

(ce post est dédié à La Brume, qui se reconnaîtra. XOXO)

Camille Wernaers

37 Comments

  1. Karlos

    14 janvier 2014 at 3:13

    Franchement je suis un peu déçu sur ce coup là, Camille… D’habitude tes articles sont intéressants, sur des sujets utiles. Ici c’est juste une pièce d’opinion acerbe, haineuse sur les fonctionnaires européens (si le promoteur de l’idée avait été un bon bruxellois de chez nous, tu l’aurais écrit, cet article ?) et complètement inutile… Laisse les gens s’amuser s’ils veulent, même si tu n’es pas d’accord avec eux… Utilise ton temps à écrire sur des vrais sujets utiles, plutôt que de lancer des débats moisis sur une initiative (qu’on la trouve drôle ou non) innocente… On se croirait dans la DH…

  2. Ju

    14 janvier 2014 at 3:13

    Ayant suivi l’info depuis un autre pays, je me suis posée cette même question: mais pourquoi faire ça??

    Surement le « what the fuck » en or de l’année!

  3. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 3:21

    Bonjour,

    Ce n’est pas à vous de décider ce sur quoi j’écris malheureusement. Et oui, bien sûr, j’aurais écrit l’article et sûrement encore plus acerbe si l’idée venait d’un « Bruxellois de chez nous » (ça existe ça en fait ?). Je vous signale aimablement que le gentil monsieur tend le bâton pour se faire battre en insistant sur les mots « eurocrates » et « cage dorée ».

    Bonne journée,

    Camille

  4. Yann Lebout

    14 janvier 2014 at 3:33

    Cet article est vraiment nul.

    En gros, c’est l’histoire d’une personne qui se bourre la gueule jusqu’au petit matin et reproche aux gens leur manière de s’amuser.

    Il vaut mieux être un « alcolo couche-tard » qui a des bonnes pensées pour les SDF qu’un consultant australien qui travaille pour l’Europe (bouh, c’est mal), qui a peut-être de bonnes pensées pour les SDF mais on n’en sait rien (toute toute façon l’idée est de juger à l’emporte-pièce en agitant les clichés populistes).

    Il vaut mieux mettre en rapport des trucs qui n’ont rien à voir (les sodas mauvais pour la santé, les bancs anti-SDF) et se parer d’un esprit critique pour le justifier plutôt que d’assumer un événement dépolitisés.

    Bref, du papier populo de bas-étage qui décortique pas grand chose.

  5. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 3:36

    Ah merci, j’ai bien ri, presque autant que pour les commentaires sur le blog #25 !

    Heureusement que vous ne décidez pas de ce que je bois. Il fallait comprendre alcoolo d’un point de vue ironique, vous savez de la même manière que dans les baptêmes étudiants que vous vantez tant.

    Camille

  6. jsw

    14 janvier 2014 at 4:05

    faut être bien rageux sur le monde pour dire tout ca ….

  7. Chloé

    14 janvier 2014 at 4:06

    J’adore la façon dont ton article est construit. Tu cries beaucoup et tu ne donnes aucun arguments. On dirait un chien qui aboie.
    C’est très drôle que tu compares les SDF et une journée faite pour voir la ville autrement. Parce que personnellement, je ne vois AUCUN rapport. Je ne vois pas en quoi faire une journée sans pantalon changera leur cause.
    En parlant d’esprit critique et de réflexion, ça sera pas mal que tu balayes devant ta porte. Peser le pour et le contre, essayer de balancer les opinions et les points de vue ?
    Ou trouver des arguments s’appuyant sur autre chose que les SDF-PLURI HANDICAPE PHYSIQUE-DIABETIQUE-CANCEREUX-CESTMAL, maybe ?
    Cet « article » est la synthèse des gens sont persuadés que tout ce qu’ils pensent peut faire un article, depuis qu’ils ont découvert qu’ils pouvaient Tweeter toutes leurs pensées.
    Moi cette journée, je la trouve, drôle, décalée, ça change un peu des gens qui font la gueule dans le tram.
    C’est d’autant plus drôle en plein hiver, ça accentue encore plus le coté loufoque de la chose.
    J’accepte que des gens soient contre, tant qu’ils arrivent à me justifier ça correctement. Là on peut avoir une discussion.
    Mais bon, vu que tu t’interdis de rire jusqu’a ce que chaque SDF soit logé et que chaque cancéreux soit soigné, je te souhaite bonne chance pour ta vie futur.

  8. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 4:09

    Merci. Tu dois aussi penser que ton avis est important à cause de Twitter.

    A toi aussi bonne chance pour le futur.

    Camille

  9. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 4:14

    Oui, c’est bien vrai ça. Et pas du tout pour commenter les articles qu’on aime pas. On se ressemble plus qu’on le pense en fait !

    Peace et bonne journée

  10. Chloé

    14 janvier 2014 at 4:18

    Tu vois encore une fois, toujours pas d’argumentation logique. Wouaf !

  11. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 4:21

    Faut se calmer hein, mes arguments sont dans le papier, peut-être le relire dans le calme, après un prozac par exemple :)

  12. Chloé

    14 janvier 2014 at 4:23

    Bref j’abandonne, jte parle de logique, tu me parles de prozac. Non, on ne se ressemble pas.

  13. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 4:25

    Bah quoi, parfois ça aide…

  14. Chloé

    14 janvier 2014 at 4:30

    En fait, t’arrives jamais à faire autre chose que de l’attaque personnelle. C’est d’ailleurs tout le problème de ton article.

  15. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 4:36

    Ton commentaire n’était pas du tout une attaque personnelle, de bout en bout :) tu me reproches tout ce que tu fais,j’ai le droit de trouver ça ironique. Je ne comprends pas, il y a un grave souci en fait? Nous ne sommes pas d’accord sur un billet d’humeur, c’est vraiment la fin du monde. J’ai le droit de m’exprimer et tu as le droit de ne pas aimer et même : de ne pas me lire.

  16. Benjamin

    14 janvier 2014 at 4:55

    La prochaine fois peut-être que tu pourras faire un billet d’humeur sur les gens qui vont dans la mer le 1er janvier… Ca me fout les glandes aussi que ces gens s’amusent comme ça … Pour le coup, je suis un peu déçu !

    A part ça, je peux te dire que c’était bien drôle ! Moi je me suis amusé, j’ai fait de mal à personne, et les gens dans le métro ça les faisait rire. Pari gagné.

    Je n’ai jamais été à l’église le dimanche et honnêtement ça me parait beaucoup moins fun que de se foutre en slip dans le métro.

    Ha et sinon, j’ai fait comme toi, j’suis sorti la veille, et j’avais bien la tête dans le cul. Mais j’aime pas perdre mes journées à rien faire. Donc j’ai été apprendre à conduire, puis j’ai bossé un peu pour une assoc’ dont je fais partie et puis après j’ai été me marrer en slip dans le métro.

    Chacun fait ce qu’il veut un lendemain de veille. Ou un lendemain de pas veille aussi d’ailleurs.

    En gros, pour toi y’avait 400 cons qui pensent à personne (le lien avec les SDF un peu flou d’ailleurs…) ? Les gens qui étaient dans ce métro ont une vie et des engagements dans des assoc’, ou autres en dehors du slip pendant une heure dans la STIB.

    Si tu avais fait un billet d’humeur sur le fait qu’un event comme ça, bien stupide et sans message, rassemble 400 personnes alors que d’autres causes plus importantes ne rassemblent même pas 30 personnes, why not. Mais là c’est une attaque en règle contre 400 personnes que tu as mises dans le même sac. Une bonne vieille généralisation bien en règle (celle que tu détestes tant pourtant).

    Anyway, au plaisir de relire un autre billet d’humeur moins acerbe et avec un peu plus de fond. Car je ne sais pas vraiment comment tu pensais pouvoir créer du fond sur un événement qui n’en a aucun…

  17. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 5:00

    Je n’ai écrit nulle part le mot « con », notons que ceci est une interprétation ;) tant mieux si tu t’es amusé, il y a des gens qui ont trouvé ça marrant.

  18. Chloé

    14 janvier 2014 at 5:02

    Non t’as raison, c’est loin d’être la fin du monde. Y’a quand même un différence entre critiquer ce que dit un billet d’humeur et conseiller à quelqu’un de prendre un prozac.
    Donc si je te suis bien, on peut faire un billet d’humeur qui insultent les gens qui soutiennent une initiave ( les sans cerveaux ) sans se justifier, au titre que « ca emmerdes les gens et c’est hypocrite envers les SDF »
    On fait une échelle de valeur entre aller à l’église, ou avoir la gueule de bois, et faire une action qui a pour but de faire rire les gens. Tu dénigres un truc, sans justification.T’explique même pas pourquoi.
    On nous sort du « retourne dans ton pays » que je ne cautionne pas, même un 1000ème degré et surtout dans le climat politique actuel.
    On fait un lien entre la peur des arabes et les comédies de merde. Je suis arabe, je trouve que c’est super offensant, surtout parce que le racisme ne s’est pas exporté des Etats Unis et ça je le vois tous les jours.
    Mais bon, on ne dit rien, parce que c’est ironique.
    Desolé, jprefère 1000 fois voir des gens sans pantalon que de gouter à ce genre « d’humour »
    Apres, si vous ne pouvez pas prendre du recul là dessus, c’est clairement pas mon problème.

  19. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 5:11

    Je me répète : un peu de calme. Deuxième degré, ironie, liberté d’expression, tout ça ? Alcool et Eglise, c’était bien ironique. Je critique bien évidemment ce racisme latent qui est à mon sens hyper grave, et qui remonte de bien plus loin que le 11 septembre bien entendu, mais ça a été un moment « critique ». En gros, j’utilise le second degré pour dénoncer. Si cette ironie et ce second degré ne sont pas compris (par certains), ce n’est pas mon problème. Prends du recul toi aussi stp.

  20. Karlos

    14 janvier 2014 at 5:18

    Pas besoin de perdre son temps à commenter un article comme ça en fait. Mais je dois dire que je suis vraiment surpris de cet article et de la manière dont tu réagis dans tes commentaires, Camille..

    Je comprends que ce ne soit pas facile de se faire critiquer, mais ça me semble évident que ce type d’article et les arguments qui sont développés dedans sont vraiment faibles et pas vraiment dans la ligne éditoriale de la pige en fait…

    Pour info, je n’ai rien à voir avec les deux-trois personnes qui pensent la même chose que moi dans les commentaires ci-dessus et je n’ai pas participé à cette initiative de se mettre en slip même si j’ai trouvé ça marrant.

  21. Chloé

    14 janvier 2014 at 5:25

    Si justement, c’est ton problème. C’est toi qui publie ça, en espérant que les gens comprennent. C’est toi qui joue ton image. Si ton billet est mal compris, c’est pas au lecteur de te trouver des circonstances atténuantes.
    Si tu veux jouer sur l’ironie, le décalage et le second degré, tant mieux. Alors faut jouer avec les clichés, les éxagerer. Pas insulter les gens et se moquer d’eux. Sinon, on tombe dans l’attaque personnelle.
    Bref, c’est à toi de faire en sorte qu’il comprenne clairement ce que tu penses. Sinon, c’est loupé.

  22. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 5:29

    Ca n’a rien à voir avec le fait de critiquer un article, j’y suis habituée, le problème ce sont les attaques personnelles, et que ces commentaires sont agressifs ;) j’attends les critiques sur les faibles arguments alors. En quoi sont-ils « faibles » ? J’exprime mon avis, avec une bonne dose de second dégré, d’ironie, etc etc, et il est certain que ce n’est que le mien, il ne représente rien d’autre.

    Tu as trouvé ça marrant, moi pas. Et c’est tout. Il n’y a rien de plus à dire. Chacun ses opinions, disons. Je ne m’énerve pas sous les articles avec lesquels je ne suis pas d’accord. Je constate juste à nouveau que lorsque les gens sont contents avec un papier, ils ne le commentent pas :)

  23. Krata

    14 janvier 2014 at 5:34

    Pourquoi? Parce que c’est drôle. Pourquoi? Parce qu’au fond, c’est vachement stupide.

    Après, de la à se plaindre de cet « événement »… je suis bien plus dérangé de croiser des minettes de 14 ans en ceinture dans le métro, d’avoir la chance d’admirer les traces de freinage qui maculent le slip de tous ces kékés qui, eux, feraient bien d’en mettre une de ceinture. Ça, c’est du quotidien, pas de l’événementiel, pas du buzz, aussi inutile soit-il.
    Enfin, sur ce, vivement la gay pride, c’est quand même vachement mieux en plein jour et en pleine ville de se promener en string… *Penser à rester enfermé*

  24. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 5:34

    Mais enfin ! Je n’insulte personne et beaucoup beaucoup de gens ont compris cet article.

  25. Euuuuhhhh

    14 janvier 2014 at 5:37

    Il y a pire comme sujet d’indignation que des gens qui prennent le métro en slip, quand même. Mais bon, les réactions, ils les ont eues. Ils ont gagné, t’as perdu.

    Un peu lourdeau par contre le côté « je bois tous les week-end ».

  26. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 5:43

    Je n’ai pas écris que je buvais tous les week-ends hahahaha :) je bois aussi la semaine (ça, c’est de l’ironie, au cazoù), c’était donc de l’ironie, le thème de l’alcool un dimanche matin me sert de fil rouge car beaucoup de gens ont vécu une gueule de bois après un samedi soir arrosé (ne soyons pas hypocrites).

    Je n’ai rien perdu, j’ai juste exprimé un avis, on dirait qu’il faut absolument être d’accord avec cette action, moi je ne veux pas être obligée d’être d’accord avec quelque chose ;)

  27. Leticia

    14 janvier 2014 at 6:01

    J’arrive pas à comprendre si tout est de l’humour ou si t’étais vraiment énervée de voir des joyeux hurlus-berlus (avec et sans cervelle, je suis sûre) parader à moitié dénudés dans le métro. Est-ce que que ça t’a révolté au premier degré (« vous faites ça pendant que des sdf meurent de froid, un peu de tenue »)?

  28. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 6:04

    Oui aussi, et j’utilise le deuxième degré et l’ironie qui sont des tons que je donne à mes phrases pour dénoncer certains faits avec lesquels on peut ou pas être d’accord.

  29. Vincent

    14 janvier 2014 at 8:00

    Bonjour.

    Pour ma part ce n’est pas tant la qualité de l’article qui me déçoit (bien que je sois d’accord avec les plupart des remarques qui ont été faites), mais surtout la façon de l’auteur de défendre son article bec et ongles, sans accepter la moindre critique…

  30. LaPige.be

    14 janvier 2014 at 8:13

    Evidemment que je défends mon article ! Et j’attends toujours les remarques sur les faibles arguments au lieu des attaques personnelles. Si le but est de me faire dire que oui, cet article est « nul », c’est bien sûr une perte de temps.

    Bonne soirée.

  31. Chakir

    15 janvier 2014 at 11:11

    Bonjour, j’ai beaucoup apprécié la lecture de votre article et contrairement à beaucoup de réactions et d’opinions (si ils savent encore ce que ça signifie?) la mienne va dans votre sens. Une citation dit: « Etre bien dans une société malade n’est pas forcément une garantie de bonne santé. » et moi je suis heureux de faire tache parmi tous ces gens sans profondeur.

  32. jsw

    15 janvier 2014 at 11:38

    Jviens pas souvent sur ce site, mais ca a l’air d’être comme sur la DH, les commentaires sont plus intéressants /divertissants que l’article en lui même :)

  33. Mauro

    15 janvier 2014 at 11:41

    Excellent Camille.
    Ce dimanche des centaines de personnes marchaient aussi dans le froid pour défendre la régularisation des sans-papiers afghans.

    Se les geler « utile » :-) , et en plus ça fait du bien.

  34. UnPassant

    15 janvier 2014 at 1:50

    N’écoutez pas ce que les gens peuvent dire.
    J’ai trouvé l’article très subversif.

    Merci :))

  35. Leticia

    15 janvier 2014 at 2:20

    Alors je comprends ton argumentation, je trouve juste que c’est dommage autant de haine déversée pour une activité innocente. Tu dis à tout le monde de prendre du prozac, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité, non?

  36. LaPige.be

    15 janvier 2014 at 2:23

    C’était une pointe d’humour parce que je pense qu’on prenad mon article bien trop au sérieux. Et pas à tout le monde, juste à quelqu’un qui mimait un chien qui aboit.

    Bonne journée.

  37. Cathy

    16 janvier 2014 at 9:27

    J’ai vraiment apprécié votre article très bien écrit, pas mal de gens se sont sentis gênés par autant d’impudeur, et on se plaind des viols alors que l’homme reste un homme et a des besoins qu’il doit assouvir et que la nudité appelle à l’acte, on sait très bien que l’homme a des envie qu’il « doit » assouvir alors quoi regarde mon cul mais n’y touche pas….on vit dans un monde décadent. Et oui si on avait pu s’unir ce jour là pour une action « bonne » de partage aux sans abris, sans papiers, aux vieux dans les hômes qui meurent seuls sans aucune visites, ça aurait été vraiment génial. Merci

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>