Les Millers: une famille en or

David Burke, un dealer légèrement looser, doit passer la frontière mexicaine pour rapporter « un chouia » de drogue et éponger ses dettes. Le speech de base de We are the Millers (Les Millers, une famille en herbe dans la traduction bancale française) ne s’arrête pas là car notre anti-héros aura la brillante idée d’engager une voisine strip-teaseuse, une adolescente en fugue et un gamin abandonné de son immeuble pour tromper la douane en se faisant passer pour la famille modèle partie en vacances. Évidemment, les imprévus vont se succéder dans ce road-movie aux faux airs de comédies familiales. Car ce n’est vraiment pas un film destiné à un public familial.

 

WTMban

 

Si le scénario écrit par Steve Faber et Bob Fisher (auteurs de Serial noceurs) attise votre curiosité, on vous rassure. Le film lui fait honneur et ne part pas dans la direction d’un bête American Pie, même si certains écarts auraient pu l’y conduire. On vous prévient d’emblée, c’est vulgaire, trash, bête et méchant. Mais c’est justement ce qu’on attendait de ce film de Rawson Marshall Thurber (Dodgeball), où les situations improbables feront sourire, parfois rire à grands éclats (la scène du Pictionary remporte la palme lors de la vision de presse). Le scénario tient finalement la route et on s’attache progressivement aux protagonistes, désaxés socialement et en recherche d’un lien familial qui se tissera au fur et à mesure de leur aventure.

Les acteurs, justement, offrent tous une bonne prestation, y compris Jennifer Aniston que l’on reconnaît difficilement dans son rôle de strip-teaseuse au bout du rouleau. Le fait d’avoir choisi des visages plutôt inconnus pour le reste du casting offre justement une fraicheur inattendue, servie par un jeu d’acteur qui ne part pas en roue libre.

Si ces quelques éléments vous ont convaincu d’aller voir le film, vous ne devriez pas être déçus. Privilégiez la bande de potes plutôt que le rendez-vous galant, sauf si vous aimez prendre des risques. Et si cette critique ne vous donne pas envie de prendre la route, n’allez simplement pas voir le film.

Sortie en salles ce mercredi 4 septembre 2013.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>