Festival Millenium : concoter une recette du malheur délicieuse

Ce vendredi, Flagey faisait salle comble pour l’ouverture de la cinquième édition du Millenium Festival. Pourtant, ce n’est pas via le grand écran que le festival fut lancé. Une étrange mélodie stridente retentit, à la surprise du public qui se contorsionne pour chercher du regard d’où provient la musique. Surprise, toute une troupe de danse traditionnelle bulgare traverse la salle, en costumes folkloriques, sous les applaudissements du public. Après une démonstration d’une dizaine de minutes, place à des speechs plus longs, pour enfin lancer le premier documentaire de cette fournée 2013: Recipe for a disaster.

 

Recipes for Disaster_Real

 

La fameuse recette du malheur, c’est celle réalisée par la plupart des êtres humains lors de leurs vies quotidiennes et provocant en partie le réchauffement climatique. L’un des ingrédients clés pour réussir la recette est bien entendu l’usage du pétrole. Une famille finlandaise, ou plutôt le père de famille, décide de tenter une expérience un peu folle: vivre sans pétrole et sans plastique pendant un an. Et pour inciter les gens à y réfléchir, quoi de mieux que de filmer le tout?

Le documentaire est parfois attendrissant avec les piques ironiques de la femme du réalisateur, parfois drôle avec les réactions des deux enfants du couple mais surtout intelligent dans sa façon de nous interroger sur notre propre mode de vie. Même si de nombreuses questions restent en suspens. Si la vie de la petite famille ne change finalement pas énormément, le choix effectué implique d’avoir des moyens financiers conséquents (dont on ne parle pas). Étrange également que seul le pétrole soit ciblé dans la lubie écologiste du père, qui finit même par jeter les objets en plastique, neufs et utilisables, de sa maison.

Le pari, finalement pas si difficile pour cette famille de vivre sans pétrole pendant une année entière, nous révèle un monde de vie alternatif possible, ou du moins envisageable. Et si les voisins et les amis du couple peuvent les prendre pour des fous, la diffusion du documentaire aura le mérite de faire réfléchir tout un public, dans le monde entier.

 

Recipes for Disaster_1

 

Résumons également l’ouverture du festival en soi: une troupe de danse bulgare, un documentaire finlandais et un drink turc. Pas de doutes, on est à Bruxelles!

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>