Un tueur qui perd son sang froid

Basé sur l’histoire vrai du tueur à gage Richard Kuklinski, le film The iceman avait fait beaucoup parlé de lui lors du Venice Film Festival. Pas de fusillades pétaradantes ou d’action musclée mais bien la découverte d’une personnalité trouble au service de la maffia et à laquelle on attribue au moins cent meurtres… alors que sa famille a longtemps cru (avant son arrestation) qu’il était un business man talentueux.

 

icemanban

 

Réalisé par Ariel Vromen, on retiendra surtout une magnifique affiche avec un excellent Michael Shannon (que nous avons notamment repéré dans Take Shelter), Winona Ryder, Ray Liotta ou une courte apparition de James Franco. Inutile de préciser que tout ce beau monde joue parfaitement, sauf peut-être la femme du tueur tant elle semble toujours sous coke, mais c’est peut-être voulu.

Revenons sur l’histoire dont l’aperçu avait attisé notre curiosité. Traversant plusieurs périodes (surtout identifiables aux changements de styles impressionnants de Kuklinski), on découvre les débuts d’un polonais au passé secret qui rencontre la femme de sa vie puis qui se fait rapidement recruter comme tueur d’un parrain local. Repéré car il ne ressent aucun sentiment, le surnom « iceman » viendra de la presse, surtout en référence à sa technique de congélation des corps. Son nouveau travail lui conviendra parfaitement, afin de subvenir aux besoins de sa famille tout en canalisant ses pulsions violentes. Mais un coup dur va le pousser à bout et finir par le trahir.

 

 

En prison, sans aucun contact avec sa famille, le vrai Kuklinski admettre n’avoir aucun remord sauf celui d’avoir fait souffrir sa femme et ses deux filles.

Le film se savoure un peu comme un livre lu en diagonale. On a le sentiment d’avoir appris l’histoire d’un homme tout en regrettant de ne pas en savoir plus.

 

Sortie en salle le 5 juin 2013.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>