Des films qui ne feront pas Führer

Il y en a pour tous les goûts au BIFFF, également pour les fans d’histoires surnaturelles avec des nazis. Car quoi de mieux que de rendre le mal incarné encore plus maléfique, n’est-ce-pas? Ce ne sont pas Indiana Jones ou Hellboy qui nous contrediront! Pourtant, cette année, ce genre (dont certains rédacteurs de La Pige sont fans) devait se faire du soucis puisque Iron Sky tenait le haut de l’affiche l’an passé. Deux titres osèrent néanmoins relever le défi: The 25th Reich et Frankenstein’s army.

 

BIFFF2013

 

The 25th Reich:

Commençons avec un film aussi mauvais que le jeu de mot du titre.

 

the25threich

 

En 1943, un petit groupe de soldats américains est envoyé dans l’outback (étrangement verdoyant) australien afin de retrouver deux panthères noires échappées qui pourraient causer un accident diplomatique (car quand le cadeau américain croque des fermiers, ce n’est pas très apprécié). Mais leur jeep transporte également une mystérieuse machine… à voyager dans le temps! Un voyage dans le passé pour commencer (et également remonter le temps au niveau des effets spéciaux et du jeu d’acteur) puis une trahison qui mène à un futur dirigé par le 25ème Reich (vous l’avez deviné). Rien que ça? Non, il y a des OVNI nazis (Iron Sky?) et des araignées robotiques nazies qui prennent par derrière l’officier américain. Si avec ça, vous souhaitez toujours voir le film, sachez également qu’il n’y a pas de fin, juste un « la suite dans le prochain film ». Sans nous.

 

Frankenstein’s Army:

On enchaîne avec beaucoup mieux: une bonne histoire de morts-vivants nazis.

 

FrankensteinsArmyStill4

 

Un groupe de soldats (des soviétiques cette fois) s’approchent du troisième Reich par la Pologne, déterminé à renverser le régime fasciste une fois pour toute. Mais les communications radios se brouillent et la découverte d’un charnier autour d’un monastère ne fait que révéler le début de l’horreur que va devoir affronter l’armée rouge. Heureusement, le commissaire politique (le genre de gars qui crie « vive Staline » en tirant sur les soldats qui osent reculer) a des caméras et un sac entier de bobines pour filmer leurs étranges découvertes. Curieux mélange donc entre Blair Witch Project et Silent Hill, qui fonctionne plutôt bien si l’on rentre dans le jeu: oublier que les caméras utilisées ne pouvaient pas fournir d’aussi bonnes images et qu’un micro ne siffle pas des oreilles en cas d’explosion. L’idée nous vient de nos voisins néerlandais et ne souffre que de quelques défauts. Les acteurs en font parfois un peu trop, tout comme ce bon vieux docteur Frankenstein. La fin tombe d’ailleurs un peu trop facilement dans le gore et oublie le message pourtant intéressant du « dans la guerre, tout le monde est mauvais ».

 

BIFFFboubou

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>