Edito du lundi : un quatrième pouvoir au trente-sixième dessous

Chaque lundi, les deux co-rédacteurs en chef analysent et décryptent un fait marquant de la semaine écoulée par un édito et une caricature acerbes. Ne ratez pas cette nouvelle occasion de vous informer. A bientôt !

Grosse grosse semaine niveau bonnes nouvelles.

Les sites de grande qualité ont  en effet mis le paquet sur une info capitale. Oubliez les tensions Corée du Nord et du Sud, le sujet tendance, c’était l’accouchement  d’Audrey Leunens. « Journaliste » à RTL, cette madame anime Images à l’appui, émission phare de l’après JT, dans lequel les gens s’engueulent parce que le chien du voisin fait trop de bruit. Voyez. Et elle a donc a-ccou-ché. Mais vu qu’elle est mieux que toutes les autres femmes du monde,( normal elle bosse à RTL, non mais allo quoi), elle a droit à des reportages.  Elle. « Audrey annonce le nom du gamin », « Audrey présente le père du gamin ». N’en jetez plus, et surtout pas  le bébé avec l’eau du bain.

Et les Soudanaises qui accouchent sans laisser presque aucune chance à leur enfant, ou ceux qui naissent près de Fukushima, tiens. On en parle ?

Sinon, cette semaine, un beau rapport a montré que le « modèle allemand » n’existait pas. Oooooh.  Dire qu’on y croyait tellement quand Luc Coene, directeur de la Banque Nationale de Belgique nous disait que les Allemands faisaient mieux que nous, et qu’on devait faire pareil.  L’économie va bien, le chômage recule chez eux. Au moins. Mais sa maman aurait dû lui dire que c’est pas beau de copier.  Un Allemand sur sept est aujourd’hui menacé de pauvreté et l »écart se creuse entre riches et pauvres dans la République fédérale. Mieux : les 10% d’Allemands les plus fortunés se partagent 53% de la richesse nationale, alors que  les 50% les plus pauvres ne possèdent que 1% de la richesse du pays, contre 3% voici 10 ans. Oups. Et c’est un modèle pour la Belgique, ça ?

C’est vrai qu’en Belgique, on n’a peur de rien, même pas  de revivre les pires moments de l’histoire, autodafés et tout le toutim. On a appris que les livres de la Foire du Livre sont détruits, après. Mis au pilon. Point. La bouffe jeté, c’était déjà à dégueuler mais là, ça dépasse tout entendement. Ces livres « sont abîmés » après avoir été exposés (ils ont pas vu l’état de certains de mes Stephen King ). En plus, en raison du coût du transport et de la manutention, c’est moins cher comme ça. Pas question de les donner aux plus démunis, dont l’accès à la culture est limité. En cas de dons « massifs », les ventes pourraient s’effondrer, nous dit-on. Très convaincant.

On connait la ritournelle. Celle qui fait « Money Money Money ». 

 

« Ooooh, quel beau bébé »

 

(Exceptionnellement, la caricature du jour est assurée par un nouveau et talentueux caricaturiste, Sébastien Theys, ex-ulbiste lui aussi, qui rejoint les rangs de LaPige. Rendez-vous bientôt pour plus d’information ! )

 

480439_10151244795462242_456114108_n

 

 

Camille Wernaers pour l’édito et Sébastien Theys pour la caricature

1 Comment

  1. Nicolas Richard

    13 mars 2013 at 12:21

    Merci de m’avoir fait découvrir Audrey Leunens (quoique j’aurais quand même apprécié une photo de la dame).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>