Edito du lundi : Reconnais-toi toi-même

Chaque lundi, les deux co-rédacteurs en chef analysent et décryptent un fait marquant de la semaine écoulée par un édito et une caricature acerbes. Ne ratez pas cette nouvelle occasion de vous informer. A bientôt !

C’est drôle parfois la vie. Surtout celle de Joëlle Milquet. La ministre de l’Intérieur n’a plus que quelques mots à la bouche : « police, police, police« . Marrant. Elle a même décidé cette semaine de faciliter les procédures qui permettent d’engager les policiers. Il en faut pluuuuus, qu’il paraît. Ça fait penser au « Monsieur Plus », de la pub Luminus. Il foutait déjà les jetons, mais alors quand Joëlle s’y met, on ne rigole vraiment plus.

Je me demande d’ailleurs comment j’ose sortir de chez moi, effectivement. Des veilles tarées uccloises qui me regardent mal parce que je porte un short, il y en a à tous les coins de rue. Sans parler de l’Avenue Louise. Super inquiétant. En plus, maintenant qu’Homeland passe sur RTL, je sais, comme tout les autres absorbés par leur télé, un paquet de Cheetos à la main, (cela s’appelle un spoiler je crois) qu’il existe des terroristes… blancs. Vous imaginez ? Tout ça, ça plombe sérieusement le moral. Heureusement, Joëlle et son armada de policiers sont là.

On les reconnaît facilement, les policiers belges. Accents à couper au couteau, tantôt bedonnants et moustachus, tantôt motivés mais inquiétants. Ils sont vraiment les plus drôles, mais autant que les Russes. Pas pour Joëlle. Alors qu’elle était sur le terrain (tiens, elle sort donc de temps en temps, elle aussi ?), à la frontière franco-belge, sous les flashs des photographes et sous l’œil amusé des caméras, on lui demande de poser à côté d’un policier belge. Et là, horreur. Le regard se vide, la bouche se crispe. »Merde« , se dit-elle. « Lesquels sont les Belges, lesquels sont les Français ? » C’est effectivement une question intéressante. Indice : on ne dit pas Politie, en France. On ne l’inscrit pas sur la veste des policiers non plus. Je dis ça, je dis rien, mais la plupart des populations belge et française auraient pu répondre à cette question. La honte. 

Il y en a une autre qui a fait fort. Mme Van Rompuy, plus précisément. Alors qu’elle assiste à la messe de chai pas quoi du Pape, (il en fait beaucoup), la voilà qu’elle serre la main de Robert Mugabe. Tortionnaire et dictateur de son État, le Zimbabwe. Quand même. L’image a fait le tour du monde. M.Van Rompuy, lui, est le président du Conseil européen. On connaît fonction plus discrète. Le Vatican, spécialiste dans le genre « je m’en lave les mains« , explique qu’il envoie les invitations, vient qui veux. Du beau monde quoi. Geertrui Van Rompuy connaît l’Afrique, elle a même rencontré son mari, le petit Herman, lors d’un safari. Ça fait un peu Le Patient Anglais, mais en beaucoup moins glamour. A-t-elle reconnu le mec à qui elle serrait la paluche, avec un sourire resplendissant sur le visage? On dirait qu’ils partagent une bonne blague. C’est Mugabe qui a dû être surpris, lui qui pensait être persona non grata.

Eh ben non.

Il y a aussi une banque qu’on ne risque pas de reconnaitre. New B est un nouveau projet porté par des associations. La banque est coopérative et transparente. Les clients prennent les décisions. Il n’y aura pas d’actionnaires à rémunérer et 100% des prêts serait réinvesti dans l’économie belge. On croit rêver.

Christine Boutin, présidente du partie chrétien-démocrate (encore eux) en France, on la reconnaît bien. Aucun risque de confusion. Gazée hier par les flics (encore eux) lors d’une manif anti-mariage gay, qui rassemblait quand même quelques assoc’ nazis sur les bords, précisons, elle fait un malaise. Et puis se plaint au JT. « Nous étions pacifistes« , pleure-t-elle. « Pas des casseurs« . Nous. Par là, elle sous-entend que tous les autres qui manifestent méritent bien de se faire gazer la gueule. Tous les autres sauf elle. Si je me fais gazer lors d’une manif pour les sans-papiers, je ne vois pas pourquoi la manif anti-mariage gay échappe à la règle. Le même traitement pour tout le monde venant de la police, appareil de l’État, c’est pas plutôt important dans une démocratie ? Demandons l’avis de Mugabe, tiens.

« Je crois qu’elle se réveille, cassez-vous ! »

 

Edito22

Camille Wernaers pour l’édito et Cédric Dautinger pour la caricature

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>