Ecole Karl Marx à l’ULB: comprendre autrement que bêtement

La crise. Voilà un concept bien en vogue pour l’instant. Oui, un concept et pas un simple état de fait. C’est en tout cas ce que Marx aurait pu dire s’il avait encore été en vie. Un cycle de formations à l’ULB va bientôt débuter : l’école Karl Marx. Les formations adaptent les idées de Marx à la société actuelle. Toujours plus d’actualité.

Personne n’oserait nier que c’est la crise. De plus en plus de gens se battent d’ailleurs pour garder la tête hors de l’eau. Pourtant, Marx en donne une autre définition que celles des médias mainstream.

Il y a d’ailleurs une différence entre se tenir informé et croire en l’information qui est donnée. L’esprit critique, ça s’appelle. Et l’esprit critique, surprise!, ça se construit. Et là, impossible de passer à côté de la pensée de Marx.

On ne niera donc pas que c’est bien la crise. Sauf que Marx n’en donne pas la même explication. La crise n’est pas juste un évènement qui nous tombe dessus comme le ciel tombe sur la tête des gaulois. Si la crise est un concept, c’est parce qu’elle a un but, selon Marx. En gros : faire accepter aux ouvriers et employés qu’ils doivent être payé moins s’ils veulent garder leurs jobs. Ca, c’est le but de la crise. Et pourquoi ? Pour permettre aux possesseurs des moyens de production (les patrons) de prendre pour eux la part des salaires qui auront été abandonné par les ouvriers et les employés. Se creuse alors le fossé entre riches et pauvres, et de cela découle tout un tas de conséquences, qui touchent l’ensemble de la société (les pauvres luttent et font la grève, la criminalité augmente parce que les pauvres sont pauvres et voient des riches partout, etc.)

Voilà, en ultra-résumé, la lecture marxiste de la crise. Car bien sûr le propos est solidement et scientifiquement argumenté. Marx, on peut d’ailleurs l’expliquer en 2 minutes ou 2 jours, que l’on soit d’accore ou pas avec sa pensée.

Et justement, en 2 jours et 31 ateliers, le COMAC se propose de contribuer à l’explication de la société par Marx, lors l’école « Karl Marx ».

L’école Karl Marx

Organisé par le COMAC, le mouvement de jeunes du PTB+, il s’agit d’un weekend de formation pour les étudiants et les jeunes. « Le but n’est bien sûr pas de faire de « l’endoctrinement » mais d’ouvrir la discussion sur une pensée trop méprisée dans la société. Pour cette raison, les ateliers n’accueillent en général que 15 personnes maximum, afin de faciliter les débats« , explique Charlie Le Paige, l’un des organisateurs.

Les sujets des ateliers abordent une très large gamme de sujets contemporains : l’économie bien sûr, mais aussi le racisme, la médecine, la guerre, le droit, l’enseignement, les réseaux sociaux, la démocratie, et bien d’autres !

L’école Karl Marx, c’est aussi une occasion pour le COMAC  de réfléchir sur le mouvement lui-même, où il veut aller et ce qu’il vise. En ça, elle est une université d’été (mais en hiver).

« Et le succès est au rendez-vous ! L’année passée, 180 personnes s’étaient rassemblées. Cette année, il y a déjà 250 inscrits, alors que ce sont toujours dans les derniers jours qu’il y a le plus d’inscriptions. Signe de la réussite de la formation, mais aussi de l’évolution de la politique et de l’économie de notre société« , termine en souriant Charlie.

Pratico-pratique

Quand ? Du vendredi 1er mars (18h) jusqu’au dimanche 3 mars (18h) inclus
Où ? ULB – Bruxelles, (Av Franklin Roosevelt 50 – 1050 Bruxelles)
Prix?
30€ pour les 2 jours – 16€ pour 1 journée (8€ par demi-journée)
Ce prix comprend les cours, les repas, l’organisation des logements, les soirées et conférences et les déplacements dans Bruxelles inclus.

N’est-ce pas un peu cher ? « Pas tant que ça comparé à d’autres universités d’été. Il n’y a aucuns subsides, à l’exception de l’emploi des locaux de l’ULB. Et cela comprend 6 repas avec les petits-déjeuners, et le logement auquel tout le monde contribue, même ceux qui ne logent pas« , précise Charlie.

Plus d’info sur le site

Ou sur l’event facebook

 

 Nicolas Pochet

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>