Douceur et timidité s’emparent de l’Orangerie

C’est au début de sa première « vraie » tournée que Lucy Rose nous a donné rendez-vous à l’Orangerie du Botanique. Elle a offert à son public belge un agréable concert tout en douceur et discrétion, à son image.

 

DSCF8096

 

C’est timidement que Lucy Rose s’est hissée sur son tabouret devant une Orangerie presque remplie ce samedi 16 février. La jeune Anglaise se retrouve seule avec sa guitare pour donner le signal de départ en interprétant Gamble. Cette chanson s’avère être une des plus calmes, voire des plus tristes de son album Like I Used To. Curieux choix pour débuter un concert. Sauf qu’elle permet de se rendre rapidement compte des capacités vocales de Lucy Rose. Sa voix douce et aiguë se mêlant parfaitement à ses légères notes de guitare.

 

 

Son très éclectique groupe la rejoint ensuite, pour ne plus la quitter de la soirée. Chaque musicien est la caricature d’un style musical. De la claviériste fan de hardcore au bassiste rastafari en passant par un guitariste typé rock classique, les musiciens restent malgré tout discrets. Lucy Rose semblait assez nerveuse suite à un mauvais concert la veille à Lille, mais tout cela se transforme rapidement en mauvais souvenir vu l’accueil chaleureux que son public belge lui a réservé. L’artiste fini par se mettre à l’aise et rigoler avec son public, arborant même un t-shirt personnalisé qu’une fan lui a offert le soir même. L’Anglaise nous avoue avoir été impressionnée par la taille de la salle en arrivant. Ce concert belge est, d’après elle, le meilleur de sa carrière. Les encouragements du public semblaient la surprendre à chaque fois, à croire que nous ne sommes pas les seuls à avoir été séduits. Avant le rappel, dont elle n’est apparemment pas habituée, Lucy Rose se lâche complètement sur la désormais très connue Bikes, jouant avec la réactivité du public.

 

 

Outre la quasi-totalité de son premier opus, Lucy Rose nous offre deux nouvelles chansons et avoue travailler sur un deuxième album. Peu sûre d’elle, la chanteuse nous offre malgré tout un concert sans bémol. La timidité et la réserve ont été maîtresses à l’Orangerie, malgré la sincérité des sourires extrêmement contagieux de la jeune artiste. Quoiqu’il en soit, sa prestation au Botanique semble avoir confirmé la valeur de Lucy Rose, qui devrait prendre davantage confiance en elle au cours de la tournée.

 

Gaëlle Colinet (photos de Cédric Dautinger)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>