Voyage en absurdie (ou comment la première classe des trains m’a tuer)

Vendredi soir. Dans un train pour me rendre en périphérie bruxelloise, à l’heure de la sortie des bureaux. Ça se bouscule, ça se dépasse et ça joue une litanie bien connue : les pauvres d’un côté, les riches de l’autre, et entre les deux, un doigt d’honneur à la simple logique.

 

train-lac-aiguebelette

Source de la photo.

Ce soir-là, toutes les places sont prises, tous les wagons sont occupés. Tous ? Non. Certains wagons résistent encore et toujours à l’envahisseur. Aux pauvres. Aux « deuxième » classe. A ceux qui ne sont pas capables de payer un montant suffisant pour pouvoir aller s’asseoir dans les wagons « mieux » (sic), qu’on reconnait d’ailleurs à leur petit 1. Dans le wagon « première » classe devant moi : deux personnes. Oui, pour un wagon.

Une disposition prévoit que si le train est rempli, les « deuxième » classes peuvent se permettre d’aller inonder les wagons réservés aux meilleurs qu’eux. C’est gentil. Quel luxe. Pourtant ce soir là, personne n’entre. Peur de se faire mettre dehors ou conditionnement, peu importe.

C’est alors qu’un homme passe, entre dans le wagon et ferme la porte juste devant moi, avec comme un zeste de condescendance dans son regard. Quand on porte une écharpe en mohair et un sourire carnassier, c’est vrai qu’on peut donner du regard condescendant. Surtout qu’ils sont maintenant trois pour un wagon. Ça commence à faire beaucoup. Ils vont peut-être commencer à devoir être assis l’un à côté d’un autre.

 

00095272

 

C’est vrai qu’elle fait anodine la « première » classe. Elle fait partie du décor. Que les plus riches soient en « première » place (non, pardon: classe),  ce n’est pas nouveau. En effet.

Alors que la société a évolué vers plus d’égalité, la séparation entre « colorés » et « blancs » ou « homme » et « femme » dans les transports publics étant derrière nous depuis longtemps, et heureusement. Mais la séparation entre « riche » et « pauvre » est, elle, encore toujours plus que d’actualité.

Quand j’entre dans un train, j’ai envie de pouvoir m’asseoir où je veux, où il y a de la place. Pas là où l’on pourra estimer l’état de mon compte en banque. D’un seul regard condescendant.

Camille Wernaers

14 Comments

  1. jean jean

    26 janvier 2013 at 3:39

    Ben paie le prix plein comme les « riches » alors, le train c’est pas si cher

    ps: si c’est trop cher revends ton iphone (et surtout ton abonnement que tu paies beaucoup trop cher car t’es pas assez maligne pour en prendre un mieux adapté)

  2. LaPige.be

    26 janvier 2013 at 3:47

    Merci Jean Jean pour ces conseils avisés mais je n’ai pas d’Iphone. J’ai le même vieux GSM qui appelle et envoie des sms depuis de nombreuses années.

    Bien à toi,

    Wernaers Camille

  3. jean jean

    26 janvier 2013 at 3:49

    lol

  4. Ben

    26 janvier 2013 at 6:01

    Bah ouais, au lieu de rager sur les premières classes, payes y toi une place. Faut revenir au XXI eme siècle, ça fait belle lurette que les 1ère classe sont plus accessibles, parfois avec une carte de réduction, c’est même quasiment le même prix qu’en seconde. Mais bon, visiblement t’as un problème avec l’argent et une certaine frustration qui vient de je ne sais où. Bref, ton article est bourré de clichés ridicules (le coup des colorés d’un côté et des blancs de l’autre m’a bien fait rire). Puis bon, si t’as pas eu les cou*lles d’aller t’asseoir en 1ère juste à cause d’un regard soi disant condescendant, c’est ton problème m’a grande! Pas la peine d’en faire un article!

  5. LaPige.be

    26 janvier 2013 at 6:21

    J’écris sur ce que je veux.

    « parfois avec une carte de réduction, c’est même quasiment le même prix qu’en seconde ».

    Rien d’autre à ajouter, merci de confirmer ce que je pensais.

    Wernaers Camille

  6. Victor

    27 janvier 2013 at 5:18

    Ca vaudrait la peine d’enquêter mais je pense que les premières classes dans les trains nationaux en Belgique sont plus un phénomène corporatiste qu’un phénomène de classe sociale (ces places sont gratuites pour les familles des employés SNCB). Bref, un « acquis social » en somme…

  7. Ben

    27 janvier 2013 at 9:44

    Tu pensais quoi ? Que c’était le même prix en 1ère qu’en seconde ? Soit t’es naïve, soit tu manques de jujotte ou les deux. Ce que je te dis, c’est que dans ton édito tu fantasmes complètement les gens qui voyagent en première classe alors que ce sont bien souvent des gens qui voyagent aussi en seconde mais qui profitent de temps en temps d’avantages(grace a des reducs dû à leur âge, que Dieu les garde). Et là parce qu’un mec t’as soi disant regarder de travers (encore un fantasme sûrement), tous les gens qui voyagent en 1ère sont des petits bourgeois impolis et irrespectueux. Bah non, ce que tu comprends pas c’est que c’est plus le cas depuis bien longtemps et que c’est monsieur et madame toutlemonde.

    Alors ouais t’écris ce que tu veux, mais c’est bien dommage de lire de plus en plus souvent ce genre de trucs sur ce site. Ouvre un blog mais il ne me semble pas que l’objectif premier de ce site soit de lire ton avis sur tout et souvent importe quoi. Surtout que ton avis va toujours dans le même sens donc c’est lassant à force. La frustration à ton âge c’est quand même triste !!

  8. Lionel

    27 janvier 2013 at 10:47

    C’est ici le site d’information Ulbiste?

  9. Thom

    28 janvier 2013 at 8:59

    Le plus frustrant je trouve, c’est qu’il y a parfois 3-4 wagons de première classe pour certains trains, alors qu’il n’y a quand même qu’une poignée de gens dedans, et que ça s’entasse en 2ème…

  10. LaPige.be

    28 janvier 2013 at 10:05

    Mais enfin, pourquoi tant de haine :’D ceci est un billet d’humeur. Donc oui, j’y donne mon avis. C’est d’ailleurs bien le but.

    Wernaers Camille

  11. LaPige.be

    28 janvier 2013 at 10:09

    Oui, c’est bien ici, bienvenue. Nous nous occupons aussi de l’actualité de Bruxelles et de culture. Il a un onglet « La vie de l’ULB », pour mieux vous y retrouver. Ici, vous êtes dans « Billet d’humeur ».

    Bonne journée.

    Wernaers Camille

  12. Nicolas Richard

    28 janvier 2013 at 1:06

    Ils payent plus pour voyager à la même vitesse. Merci à eux.

  13. Moonshine

    5 juin 2015 at 8:40

    Aujourd’hui je vais a BXL, je vais revenir a l’heure de pointe et je n’ai pas envie d’être saucissonné avec des gens qui puent dans un espace vandalisé, debout, dans l’inconfort. Je vais donc payer 4.40€ de plus pour la première classe. Je suis ruiné. J’ai du pour cela prostituer ma petite amie, qui voyagera d’ailleurs sur le toit du train, la ou c’est gratuit. J’ai aussi du faire un prêt a la banque, mon père s’est porté garant et on a du revendre la Bentley. Mais ca valait la peine car je peux regarder avec dédain les pauvres de la classe inférieure quand je prendrai le train…

    Nan en fait je suis chomeur et je vais voyager en première classe, comme quoi y’a pas que les tout riches :P … Puis ma copine aussi va voyager en première classe, ca nous fera 8€ de supplément. Je me demande comment le budget du mois va se relever de ça. Aujourd’hui je vais pouvoir regarder les pauvres avec dédain, c’est super ! Après si certains sont a 4€ près ils peuvent aussi bien se passer des journées touristiques a la capitale ;)

  14. gg

    12 novembre 2015 at 2:24

    Au fait, ce sont des voitures, pas de wagons, on n’est pas des bestiaux (enfin, pas tous…)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>