Les séries débarquent sur La Pige !

Qui dit nouvelle année dit nouvelle rubrique… 2013 marque l’arrivée sur La Pige de ce dont tout le monde parle aujourd’hui : les séries télévisées. Chacun a sa favorite. Il ne se passe plus un jour sans en voir au moins une sur le petit écran. Cette rubrique vous tiendra au courant des dernières nouveautés de ce genre à part, mais proposera aussi des critiques, des chroniques et des conseils. Commençons cette rubrique par un état des lieux des nouveautés.

De plus d’un point de vue, nous vivons un âge d’or des séries télévisées. Cela passe d’abord par le nombre impressionnant de séries à l’écran. Autrefois calme, la rentrée de janvier 2013 – aussi appelée mi-saison – compte par exemple plusieurs dizaines de nouvelles séries américaines ! Elles peuvent être catégorisées en fonction de leur point fort.

De plus en plus à la mode, la présence de stars du grand écran n’est pas toujours synonyme d’audience. Cela continue cependant de tenter les chaînes : comment perdre des téléspectateurs au profit du cinéma lorsque les stars s’affichent dans chaque foyer ? Dans The Following, Kevin Bacon joue un agent du FBI obligé de sortir de sa retraite, afin de traquer le serial killer qu’il a lui-même mis en prison huit ans plus tôt. Les aficionados des séries télé reconnaîtront James Purefoy (Rome) et Maggie Grace (Lost), également présents au générique.

Ce qui attire les stars du cinéma, ainsi qu’un public de plus en plus nombreux, est la qualité toujours grandissante des séries télévisées. Il y a dix ans, personne n’aurait imaginé voir chaque semaine un véritable mini-film en allumant la télévision. Maintenant regarder une série comme Boardwalk Empire nous entraîne dans le milieu mafieux de l’époque de la prohibition, avec des décors qui n’ont rien à envier à ceux du grand écran. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’on retrouve Martin Scorsese au générique de cette série. Le réalisateur multi-primé a vu le formidable terrain de jeu qu’est devenu le petit écran. L’épisode pilote, réalisé par le maître lui-même, est éblouissant. Pour beaucoup, c’est la série Rome (2005-2007) qui a ouvert la voie à une telle qualité. Ses créateurs n’avaient pas hésité à aller tourner en Italie, engageant des millions de dollars dans les décors.

Les séries télévisées sont également créatrices de stars. Les chaînes comptent sur leurs visages familiers pour attirer le public. ABC met ainsi le revenant Anthony Edwards (vous savez, le docteur Green d’Urgences) en tête du casting de Zero Hour. Il interprète un homme à la recherche de sa femme… grâce à une carte au trésor.

Il arrive également aux créatifs de reprendre un ou des héros télévisuel(s) existant(s). Il s’agit alors d’attirer le public qui aimait déjà le personnage, mais également un tout nouveau public, peut-être séduit par le nouveau cadre entourant le héros. Janvier 2013 voit ainsi arriver sur les petits écrans Carrie Bradshaw, l’héroïne de la défunte série Sex and the City (1998-2004). Seulement cette fois c’est la jeune fashionista que nous découvrons : dans The Carrie Diaries, Carrie est une jeune fille de 16 ans ne vivant pas encore à New York.

Ces dernières années ont également permis aux séries françaises de revenir sur le devant de la scène. Parmi Joséphine Ange Gardien et Plus Belle La Vie, nous trouvons maintenant des créations de plus en plus ambitieuses. Canal Plus est à l’origine de nombre d’entre elles, à l’image de Braquo, série policière n’ayant rien à envier aux Experts et à l’écran depuis 2009. En cette nouvelle année 2013, la série française en vue est Les Revenants, toujours produite pas Canal Plus. Le pitch ? Des années après leur mort, plusieurs personnes reviennent chez elles. Elles n’ont aucune conscience de ce qu’elles ont vécu, et leur retour s’accompagne d’évènements étranges. Avouons-le, nous sommes loin de Camping Paradis (ouf).

 

Les séries se distinguent également par une liberté de ton grandissante. Les chaînes privées américaines HBO et Showtime ont montré avec des séries comme Queer as Folk ou Dexter que le public n’est pas si frileux. A chaque rentrée télévisuelle sa série-choc dorénavant. Janvier 2013 ne fait pas exception : la série britannique Way to go raconte l’histoire de deux frères et de leur ami. A eux trois, ils décident de monter une entreprise d’assistance au suicide… Après Skins, la BBC continue à vouloir déranger.

 

Fortes de tous ces points forts, les séries télévisées ne cessent de se multiplier. Le contre-pied de cette multitude est l’annulation facile. Les chaînes lancent des dizaines de séries, mais seules quelques-unes dépasseront une saison. 2013 voit ainsi disparaître certaines nouveautés pourtant très attendues. Last Resort, le dernier bébé de J.J. Abrams, connaîtra ainsi sa conclusion le 24 janvier. L’aura du créateur n’aura pas suffi à convaincre ABC. De nos jours, les audiences décident de tout. Il est loin le temps où on laissait à Friends trois saisons pour trouver son public. Il  est maintenant fréquent de parler d’annulation dès le troisième épisode. Le public a donc un large choix de séries. Il doit seulement être conscient qu’il ne peut s’attacher à tout ce qu’il regarde.

Des séries aux vies éphémères

Cet état de fait n’empêche pas la formation de véritables groupes de fans. Depuis que les séries sont considérées comme un objet culturel à part entière, les gens n’ont plus à cacher leur consommation télévisuelle. Car il s’agit bien de consommation : le découpage en épisodes permet à chaque fan d’avoir un rendez-vous régulier avec sa série préférée. Un rendez-vous qu’il ne voudrait rater pour rien au monde. Le téléspectateur voit que comme lui, les personnages évoluent à chaque instant. Ils deviennent des sortes d’amis dont on aime connaître les aventures. Pour garder Chuck dans leur vie, les fans de la série se sont tournés vers la chaîne de restauration Subway, l’un des sponsors principaux de la série, afin de faire du placement de produit. Cette opération a permis à Chuck de connaître une troisième saison. Cela a également montré que les téléspectateurs savent ce qui parle aux chaînes : l’argent.

Pour garder cette rubrique vivante, n »hésitez pas à nous faire part de vos suggestions ! A la rédaction de La Pige, il se peut qu’on ne connaisse pas la dernière série finlandaise en date.

Mathilde Corberand

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>