Alex Cross versus Picasso

Alex Cross, psychiatre brillant et détective pour la police de Détroit, finit par être la cible d’un dangereux tueur psychopathe. Pire, sa famille et ses proches finissent également par subir les attaques du maniaque surnommé « Picasso ». Alex saura-t-il l’arrêter? Et qui paye cet assassin? Vous connaissez déjà presque tout du scénario de ce film qui ne paye pas de mine au premier coup d’œil. Il penche même carrément dans le nanar d’action quand on regarde son trailer. Et c’est justifié même s’il possède quelques qualités qu’on vous dévoile.

 

AlexCross_poster_HR

 

Alex Cross (joué par un Tyler Perry en forme) est un génie. Comme le mentaliste, il lui suffit de se rendre sur une scène de crime ou d’avoir une personne dans son champ de vision pour deviner qui est le criminel, quel est le mobile et que la drogue est caché sous la dalle transversale au fond du jardin. Parce que tout ça, c’est évident quand on a un diplôme en psychologie. Et en plus, il manie super bien les flingues comme chaque citoyen américain. Mais face à lui se dresse Michael Sullivan (Matthew Fox qui surjoue à mort), tueur professionnel qui manie donc très bien les flingues mais aussi les armes blanches, les sports de combat et le sadomasochisme. Le genre de personne qu’il vaut mieux ne pas froisser en général. Alors quand Alex l’empêche de remplir son contrat et le blesse à l’épaule, ce n’est pas du tout au goût de Picasso.

 

 

Face à ce duel où tout le monde meurt sauf ceux qui se tirent dessus, il est très difficile de s’attacher aux personnages qui tombent comme des mouches. On ne verse pas une larme, on mange son pop-corn en s’amusant plutôt quand on se rend compte que beaucoup d’acteurs connus de série (et une guest-star qui a provoqué une vague de rire dans la salle) font de petites apparitions.

On ne retiendra malheureusement pas grand chose d’autre de ce film de Rob Cohen (XXX, The fast and the furious, enfin pas mal de films du même genre). Le réalisateur nous livre un bon divertissement où on ne réfléchit jamais. Si c’est ce que vous voulez (en pleine période d’examens, on ne vous en voudra pas), alors pourquoi pas.

 

Sortie dans nos salles obscures ce mercredi 9 janvier 2013.

 

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>