Rendé moa mon sapain judéocrétin!

Ce vendredi 30 novembre, veille du premier décembre donc, voyait la Ville de Bruxelles inaugurer le traditionnel « Plaisirs d’hiver ». Moins traditionnel, le nouveau sapin du futur qui a créé la polémique s’est également allumé pour la première fois avec un spectacle sons et lumières assortis pour fêter ça. Une occasion idéale que certains ont saisi pour répandre la haine et le doute dans une période de l’année où c’est plutôt l’ouverture et la générosité qui devraient être mis en avant.

 

 

Freddy Thielemans (PS) l’a précisé lors de son discours d’inauguration (dans le hall gothique rempli de personnels communaux, de socialistes et de quelques journalistes un peu perdus): « comme disait l’autre, en bien ou en mal, pourvu qu’on parle de moi« .

 

Avouons-le, il ferait un Père Noël crédible.

 

Il parlait évidemment du fameux sapin de la Grand Place. Oui, il n’est pas très beau, oui il est en avance sur son temps et il ne plaira pas à tout le monde. Mais non, il n’a pas été choisi pour ménager une certaine confession religieuse (les musulmans, vous l’aurez compris). La preuve? La crèche est toujours présente sur la Grand Place. La politicienne à l’origine de la rumeur était présente lors du processus de choix de ce sapin mais n’a rien dit. L’Alsace a eu droit au même sapin sans aucun débat. Et surtout, le sapin est un symbole païen. N’en déplaise aux xénophobes de base, comme ceux du Parti Populaire par exemple, qui appellent au respect de « nos valeurs judéo-chrétiennes ». En réalité, certains musulmans mettent également un sapin chez eux pour décorer. Et l’Europe aura beau dire, ses traditions concernant les « judéos » relèvent plutôt du massacre généralisé. Le marché de Noël n’a pas changé de nom, il est inclus dans Plaisirs d’hiver (plus grand). Bref, la seule question soulevée par ce nouveau sapin est économique. Le sapin offert par l’Allemagne coûtait 7.000€ pour les frais de transport en convoi spécial. Ce sapin technologique en a coûté beaucoup plus. Sauf qu’Electrabel prend en charge les frais d’électricité et que la visite payante (4€ pour les adultes, 2€ pour les enfants) pour monter en haut du sapin devrait amortir le prix total (avec comme but évident de rembourser les quelques 40.000€ déboursé par la commune).

 

Elle est là, la preuve.

 

Ces débats sur le prix du sapin permettent de montrer du doigt un problème bien plus grave. La crise économique se poursuit toujours en Europe. Aux abords de la Grand Place, un sans-abris silencieux ferait un sosie parfait du Père Noël avec la jovialité en moins. Et pendant que le public se rue sur les stands de vin chaud et de tartiflettes, que les invités du bourgmestre vont assister à une représentation de patinage par la championne olympique, plusieurs SDF se réchauffent comme ils peuvent dans la station Bourse, juste en-dessous de la fête. Car Noël, peu importe nos convictions, c’est surtout l’occasion de rappeler que certains ont moins de chance que les autres, d’offrir des présents à ceux qui comptent mais aussi aux inconnus, de s’unir plutôt que de se diviser, de lutter contre le froid, la faim, la misère et la détresse. A la place d’une pétition pour « ‘sauver notre sapin », ne faudrait-il pas militer pour plus de compréhension et d’entraide pendant toute l’année?

 

Pour contenter tout le monde, il y a quand même un vrai sapin sur la Grand Place.

 

Les chalets et autres stands de Plaisirs d’hiver sont donc ouverts. Avec, non pas un pays comme invité d’honneur cette année, mais un groupe de musique: les Balkan Traffic. Bien entendu, c’est l’occasion de découvrir la région dont ils viennent. La presse étrangère a d’ailleurs beaucoup parlé de l’événement, c’est bien la preuve que Noël est mis en avant et respecté dans notre pays.

Cédric Dautinger

1 Comment

  1. Adrien

    1 décembre 2012 at 5:10

    La crèche de Noël de la Grand-Place pourrait servir d’abri aux SDF, eux aussi ont droit à un peu de chaleur!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>