La retrospective 2012 de LaPige

Coup de projecteur sur l’année 2012 de La Pige! Une année riche en actu. Si certaines infos nous ont bien fait rire, d’autres nous ont franchement énervées ou attristées. 2012, c’est aussi des découvertes culturelles, musicales ou cinématographiques et des rencontres humaines passionnantes.

Car cette année, des personnalités sont sorties du lot.  La Pige les a rencontrées.

Les personnalités de l’année

Le rebelle de l’année : Souhail Chichah et « sa » Burqa pride (ils étaient plus d’une centaine à l’avoir organisée et soutenue). Chahut lors d’une conférence de Caroline Fourest, c’est le tollé médiatique. « Islamistes » crient les médias en coeur, « atteinte à la démocratie » disent les politiques, « débat non contradictoire » rétorquent les organisateurs de la Burqa Pride. Tout l’université se divise en pro-et anti-Chichah. En toile de fond, Souhail Chichah questionne la possibilité de la prise de parole à l’ULB pour les minorités et le prétendu libre examen dont elle se targue. Pour avoir posé ces questions, il est poussé vers la sortie. Les secousses de cet événements ne sont toujours pas terminées. La Pige vous en reparle très bientôt.

Encore libre l’université de Bruxelles ?

 

La grande gueule de l’année : Olivier Gosselain, professeur à l’ULB, nous expliquait en avril dernier ce qu’était la « désexcellence ». Critique des notions d' »excellence » et de « perfection » appliquées aux universités, il rappelait les conséquences néfastes quand le mode de gestion des entreprises est utilisé dans les universités. Un des résultat de la réforme de Bologne notamment.

Olivier Gosselain, professeur à l’ULB et désexcellent

 

La méritante de l’année : Doctor honoris causa de l’ULB en 2012, l’activiste Angela Davis. Marxiste, féministe et influente dans la lutte anti-raciste, l’ULB reconnaît son combat pour une société plus juste. La distinction ne fait pas plaisir à tout le monde, certains estimant que l’on remet ces insignes à une « terroriste ». Proche des Black Panthers, Angela Davis a fait l’objet d’un procès pour kidnapping et meurtre. Procès dont elle est sortie acquittée après une campagne de soutien internationale.

Quoi de neuf docteur ?

 

Le petit malin de l’année :  l’étudiant derrière TypiqueULB , qui a vu son idée de départ (parler de choses dans lesquelles tous les étudiants de l’ULB se retrouvent) couronnée de succès. Une page Facebook et un compte Twitter extrêmement influents et très suivis, qui s’accompagnent depuis peu d’un Tumblr. Depuis, l’idée a été reprise par des étudiants de l’Ihecs et de l’UCL notamment. Un concept sans fin puisque tant qu’il y aura des étudiant, il y aura des sujets typiques !

A la recherche de TypiqueULB

 

Il y a eu des moments réjouissants :

La Palme de l’idée utile : Campus en transition et la coordination environnementale de l’ULB organisent un marché bio hebdomadaire sur l’Avenue Paul Héger. Histoire de faire réfléchir sur les habitudes de consommation des étudiants.

Des légumes, qui veut des légumes ?

 

La Palme « on a bu mais on a quand même réussi à pondre un article plus ou moins cohérent » :

(trois articles se disputaient cette Palme et comme il est trop difficile de choisir, les voici).

Trente millions d’amis ou comment j’ai raté le vainqueur de la chanson estudiantine de l’année 

Le campus n’est pas mort, vive le campus

Une Saint-V rangée des bagnoles

 

Et les autres :

La Palme du mauvais goût : le clip de présentation de l’ULB, « C’est un peu court », qui insiste lourdement sur le fait que l’université est libre. L.I.B.R.E. Répétez après moi. Avec un soupçon de film de propagande, c’est mieux. Et des acteurs qui méritent un Oscar. C’était risqué, ils se sont plantés.

« C’est un peu court », c’est surtout un peu con

 

Le moment oppressant de l’année :  une manifestation contre le « banquet des riches » et l’austérité imposée aux Européens tourne au vinaigre. 150 manifestants sont arrêtés administrativement et gardés en cellule une bonne partie de la nuit. La Pige était de ceux-là. La version de la police et celles des manifestants ne concordent pas.

« Les bourgeois peuvent dormir tranquilles, les manifestants sont enfermés »

 

Les pages culturelles sont parmi les plus lues sur La Pige. Quels films et artistes ont le plus marqué durant l’année écoulée ?

Cinéma

Si l’on doit n’en garder qu’un  :

Tout début 2012 sortait Take Shelter. Film sur l’obsession et sous tension du début à la fin, soutenue par une bande son magnifique, il annonçait notre fin d’année et la peur du 21 décembre (largement entretenue par les médias). Un film intelligent, avec une fin ouverte qui nous laisse réfléchir, et ça c’est encore trop rare au cinéma.

Take Shelter, quand l’obsession dépasse la raison

 

 

Le meilleur des nanars :

Taken 2, qui nous prend pour des cons.

The Expendable 2, même pas besoin d’expliquer pourquoi.

Twilight, qui termine enfin la saga.

 

Musique

L’album à acheter : Damien Saez et son triple album, Messina

 

Quand Rimbaud part à la recherche du temps perdu

 

La Palme du festival le plus sympa : le Brussels Summer Festival qui apporte de la musique en plein milieu de l’été et en plein milieu de Bruxelles

BSF, l’édition 2012

 

Le site à mettre en favori : 22 tracks, ce sont 22 playlists composées de 22 morceaux pour ne rien rater des sorties et morceaux musicales mais underground.

22 tracks, un site de streaming pas comme les autres

 

Toute l’équipe vous remercie pour votre fidélité et  promet une année 2013 remplie de surprises !

Camille Wernaers (un peu émue)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>