Entretien public avec Pierre Kroll à l’ULB

Ce mardi 6 novembre à 20h15, Pierre Kroll s’est entretenu avec Eddy Caekelberghs, président de l’Union des Anciens Étudiants à la salle Dupréel, bien remplie pour l’occasion. La bonne humeur et les dédicaces étaient au rendez-vous. Pierre Kroll en a profité pour rencontrer le public estudiantin, visiblement friand de ses caricatures.

 

 

Pierre Kroll. Ce nom évoque pour beaucoup des séries et des séries de dessins. C’est qu’il s’agit là d’un des caricaturistes les plus prolifiques et les plus connus de Belgique. Ce mardi, il en a profité pour se dévoiler un peu plus et notamment sur son parcours.

On a ainsi pu apprendre que le premier dessin qu’il a vendu était pour le magazine Sport Moteur, aujourd’hui disparu, on y voyait des motos qui entraient et sortaient des oreilles d’un homme. Enfant, Kroll dessinait tout le temps pendant les heures de classe à l’école, ce qui valut à ses parents d’être convoqué plusieurs fois à cause du comportement de leur fils. Les premières caricatures qu’il réalisa furent celles des voisins de ses parents, ce qui faisait beaucoup rire sa mère. Pierre Kroll aime rappeler qu’il a étudié l’architecture à l’ULB et qu’il est diplômé d’une licence d’urbanisme. Il tient à souligner au passage que l’architecte Lucien Kroll est son oncle. Une entrevue filmée entre le roi et Pierre Kroll, organisée par Sud Presse, est projetée. On y voit le roi très détendu et amusé qui rit beaucoup de ses caricatures. Pierre Kroll adore d’ailleurs caricaturer le roi Albert II.

Tout au long de la soirée, des caricatures de Kroll sont projetées sur un grand écran et le dessinateur prend plaisir à les commenter avec beaucoup d’humour. La première est par exemple celle d’un drame, où l’on voit New York à l’envers, la ville pendue sur une corde à linge. Le caricaturiste précise qu’il a un fils à New York et que l’inspiration lui est venue sous la douche. Sur l’écran de la salle, apparaît une caricature sur la tuerie de Liège, on y voit un arbre de Noël avec des boules rouges, à l’opposé une grande flaque de sang. Kroll spécifie qu’il habite Liège et que ses enfants étaient sur la place une heure avant la tuerie. De nombreuses caricatures défilent sur l’écran au cours de l’entrevue, la catastrophe du car belge dans un tunnel suisse, les jeux para-olympiques ou bien un dessin osé mais cependant très humoristique où l’on voit trois bonnes sœurs qui ont accueilli Michelle Martin.

Kroll n’aime pas qu’on détourne ses dessins, il a d’ailleurs porté plainte une fois contre un journal d’extrême droite qui avait détourné l’une de ses caricatures. A l’issue du procès qu’il a gagné, il a reçu un dédommagement financier qui lui a permis de s’offrir de belles vacances. Le dessinateur sait qu’il ne faut pas choquer avec la religion. Il connaît l’interdit sur Mahomet car il y a une trentaine d’années un film américain sur le prophète avait rencontré des problèmes. A la place des dessinateurs danois qui avaient parodié Mahomet, il aurait dit non ! D’ailleurs en 2006, une de ses caricatures dans Le Soir représentait un blanc et en dessous était écrit « ceci est Mahomet ».

Pierre Kroll aime travailler chez lui à Liège, c’est là qu’il travaille le mieux dit-il. Il envoie ses caricatures par internet au journal Le Soir. Il se rend à la RTBF une fois par semaine pour l’émission « Mise au point ». Les ministres aiment tous ses dessins, sauf ceux qui les concernent, particulièrement Madame Milquet. Pierre Kroll a remporté trois fois le Press Cartoon Belgium en 2006, 2009, 2012.

Il est 22 heures quand la soirée se termine, le public se précipite au stand des PUB pour acheter l’album de Kroll et participer à la séance de dédicaces.

 

 

Pierre-Guillaume Calvet

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>