Qui a peur du grand méchant requin?

Les dents de la mer est votre film de chevet? Piranha 3D est le film que vous adorez voir avec des potes pour rigoler? Alors c’est clair, Bait 3D est fait pour vous! Un scénario improbable, des personnages caricaturaux, des méchants squales et du gore en 3D, voilà les ingrédients d’un parfait nanar me direz-vous. Petite analyse de Lapige.be.

 

 

Dans un bled d’Australie, Josh travaille sur la plage quand son meilleur ami et futur beau-frère se fait dévorer par un requin sous ses yeux. Un an plus tard (« a long time ago » comme il le dira), tout a changé pour Josh qui a un petit boulot minable dans un supermarché. Son ex débarque, des braqueurs débarquent, un tsunami débarque, deux requins blancs débarquent, Josh n’a pas vraiment de chance ce jour-là.

Bait 3D devient alors un huit-clos aquatique où il faut se méfier des survivants comme des grands blancs qui rôdent entre les rayons. Coincés sur les hauteurs, nos héros et antihéros doivent affronter les dangers provoqués par le tsunami mais aussi éviter les coups de mâchoire. Les personnages sont caricaturaux et on remarquera la présence de Julian McMahon (Nip/Tuck). Du psychotique au surfeur blond, aucun cliché n’est épargné. On regrette justement que l’humour ne soit pas plus présent, quitte à assumer le second degré. On sent que le réalisateur Kimble Rendall s’essaye encore dans l’un de ses premiers longs-métrages. Mention spéciale aux singapouriens présents dans le film pour l’ironie des asiatiques mangés par un requin (et pas l’inverse).

Mais est-ce que le film arrive à captiver pendant une heure et demie? Captiver n’est peut-être pas le bon mot mais tout amateur de nanar horrifique appréciera les rebondissements saugrenus et les effets gores en 3D (on avoue avoir beaucoup rigolé). Dommage que la qualité de la 3D ne soit pas continue, l’introduction étant vraiment réussie avec cette technologie, au contraire du reste du film.

 

 

Regrettable également que le film sorte dans un contexte particulièrement tendu pour les requins. Une loi a été adoptée en Australie, la même semaine que la vision de presse, autorisant les citoyens à chasser le requin à l’arme à feu. Comme dans le film (financé en partie par les autorités australiennes et singapouriennes)… Espérons que le public saura faire la part des choses et ne tombera pas dans la psychose. Parce que oui, des requins qui mangent des surfeurs australiens dans un nanar gore, c’est drôle. Mais c’est extrêmement rare dans la réalité. Il y a d’ailleurs plus de morts chaque année à cause de distributeurs de boissons qu’à cause des requins.

En bref, Bait 3D est un nanar pur jus. Il faut donc le prendre comme tel, au deuxième ou troisième degré. A voir au cinéma? Pour profiter de la 3D, sinon c’est un film parfait pour une soirée entre potes au chaud chez vous.

 

 

Sortie en salle le 7 novembre 2012.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>