Le guide du nouvel étudiant à l’ULB

Étudier à l’ULB, c’est toute une aventure. Avec un départ enthousiaste, des compagnons rencontrés sur la route, des embûches et un trésor à la fin: le diplôme tant convoité. Mais il n’est pas facile de se lancer sans une bonne préparation, sans carte ni boussole, sans fouet et Fedora. Lapige vous propose une liste d’astuces et de conseils pour vous aider au mieux dans l’aventure universitaire.

 

 

-Comment trouver son horaire?

Les horaires de chaque étudiant sont disponibles sur Gehol, quand il fonctionne. Il suffit d’y indiquer votre faculté, section et année puis le quadrimestre ou la semaine voulue. On vous recommande d’y jeter un œil chaque jour au début de l’année académique et surtout d’y regarder l’évolution semaine par semaine pour éviter les mauvaises surprises. Tous les cours y sont repris, y compris ceux à option ou complémentaire, cela ne veut pas dire que vous devez y aller.

-Comment trouver son local de cours?

UB5.132, non ce n’est pas un code maçonnique pour les initiés. C’est en réalité assez simple. Déjà, vérifiez le campus où vous avez cours car les surprises existent à l’ULB. La première lettre indique le bâtiment, la seconde l’entrée, le premier chiffre l’étage et le reste le local. Donc pour notre exemple, le bâtiment U, entrée B, cinquième étage et local 132. Pour ne pas se perdre sur la campus, pas de mystère, il faut avoir une âme d’explorateur et s’habituer petit à petit aux passages cachés, sous-terrains et raccourcis utiles.

-Comment avoir internet sur le campus?

Un wifi gratuit est disponible à l’ULB mais nécessite une inscription pour se connecter. Suivant les heures d’influence et les expérimentations techniques, il peut saturer ou sauter. Mais les coupures ne sont pas fréquentes et vous devriez pouvoir surfer sur Facebook pendant les cours. Ou sur Lapige, c’est plus sérieux. Des ordinateurs sont également disponibles aux différentes bibliothèques mais les places y sont rares.

-Comment s’inscrire dans un cercle?

En dehors du baptême, plusieurs cercles offrent des services et des événements intéressants pour les étudiants (ou les anciens). Il suffit d’y passer quand ils sont ouverts, en général sur le temps de midi. Pas besoin de se ruer dès le début de septembre, une affiliation peut se faire toute l’année. On vous recommande également de suivre l’actualité des conférences, débats et autres soirées de cercle via leurs groupes Facebook ou sur celui de Lapige.

-Comment réussir les examens?

Question qui mériterait un mémoire complet pour y répondre, et encore! On vous recommande notre guide du blocus, qui reste intemporel. Les consignes donnés par le professeur, les conseils des étudiants ayant réussi l’examen, le partage des notes et assister aux cours sont bien entendu de gros avantages pour réussir une matière.

-Où trouver ses syllabi?

Les PUB, que l’on ne peut pas rater en arrivant au campus du Solbosch, offrent toute l’année les syllabi pour les étudiants. Mais attention, la pénurie arrive plus rapidement qu’on le pense et certains professeurs aiment publier leur cours quelques jours avant l’examen. Une solution économique pour pallier à ce problème est d’acheter les syllabi d’années précédentes en occasion mais il faut bien vérifier que le cours n’est pas mis à jour.

-Comment survivre à un TD?

Une carte d’étudiant ou un joli sourire, quelques euros pour acheter des tickets bières, un gros pré-TD traditionnel et la piste (un peu crado) de la Jefke est à toi. Si tu arrives à te souvenir du reste de la soirée, c’est que tu es un survivant de TD. Bravo! Essayez quand même d’avoir une personne plus au moins sobre dans le groupe pour éviter les accidents en sortant, et une carrément sobre si vous prenez le volant. Et non, marcher sur le rebord du pont pour aller au cimetière n’est vraiment pas une bonne idée.

-Où manger près de l’ULB?

A part les sandwicheries et petites cafétérias de l’ULB et des alentours, le quartier est rempli de restaurants. Et il y en a vraiment pour tous les goûts (il y a même un Quick, c’est pour dire…). Notre guide des restaurants du quartier cimetière d’Ixelles n’est pas complet mais vous y trouverez certainement une bonne inspiration pour un restaurant un peu plus élaboré que les snacks du coin.

 

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>