Testostérone: it’s over 9000!

La forte équipe des Expendables revient, toujours dirigée par Sylvester Stallone. Mais les amateurs des bons vieux films d’action qui virent au nanar avaient été déçus par le premier épisode des gros bras. Ce deuxième volet, réalisé par Simon West, est justement génial pour les amateurs du genre. Oubliez le raté du premier film, Rambo est vraiment meilleur devant une caméra que derrière. Surtout quand il ne vient pas tout seul.

 

 

Et on peut dire que la cavalerie est épique. Jugez plutôt: Stallone, Schwarzy, Bruce Willis, Jet Li, Lundgreen, Statham, Scott Adkins ou Randy Couture. De nouvelles têtes viennent d’ailleurs compléter le tableau de chasse sans être de petites pointures puisque CHUCK NORRIS (je n’arrive pas à écrire son nom en minuscules) et Jean-Claude Van Damme sont de la partie. Mais à quoi bon réunir ces ténors d’anciens films d’action devenus très clichés? Pour s’en moquer justement. Et c’était là que The Expendable, premier du nom, ratait son coup en proposant un film d’action soporifique qui se prenait au sérieux. Surtout quand on estime que Demolition Man est le meilleur film de Stallone (c’est mon cas).

 

 

Ne vous attendez donc pas à un film profond sur le sens de la vie, sauf si la philosophie de JCVD vous parle. Les héros tuent des méchants pour sauver la planète, il ne faut pas réfléchir plus loin. Les quelques passages sensés créer un attachement aux personnages ne servent à rien, seule l’action compte et on est servi. Sauf pour quelques passages où les effets spéciaux digitaux sont vraiment ratés, un comble quand on observe les cascades et autres vraies explosions du film.

Et si cet article ne vous convainc pas, c’est qu’il faut laisser place à l’action:

 

 

Sortie prévue le 22 août 2012.

Le site officiel.

 

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>