Interview de V.O. : « Dour, c’est un passage obligé pour développer un groupe »

Nouveau projet de Boris Gronemberger, qui s’est entouré des meilleurs, le groupe V.O. s’est lancé sur la scène de Dour. Difficile de motiver les troupes en ouverture le vendredi mais les curieux étaient présents dans la Petite Maison dans la prairie. Nous avons rencontré Boris (le moustachu) qui nous parle de V.O. en VF bien entendu.

 

Crédit: A. Dal Mas

 

-Est-ce nouveau pour vous de jouer à Dour? Qu’est-ce qui fait sa spécificité selon vous?

Non pas du tout, j’ai déjà joué ici quatre ou cinq fois, notamment avec The Grandpiano ou Raymondo. Je ne connais pas beaucoup d’autres festivals mais je dirai que c’est le côté convivial, les gens ne se prennent pas la tête, c’est bon enfant. C’est un très chouette public. Et je retiens aussi la programmation qui est très ambitieuse car quand on regarde l’affiche, on ne connaît pas forcément tout. Et c’est un des attraits du festival, de faire découvrir des groupes au public.

-Dour serait donc l’occasion idéale de lancer V.O.?

Je pense que oui car le groupe n’est pas encore très connu (il s’est pourtant lancé avec un premier album en 2005) et c’est une très bonne façon de se faire entendre auprès de personnes qui ne nous connaissent pas encore. C’est une manière d’avancer dans le développement du groupe. C’est un passage obligé quelque part. La formule telle qu’on l’a vu à Dour n’existe que depuis janvier car des membres sont partis, d’autres se sont greffés au projet.

-Chacun des membres de V.O. a un solide background musical, qu’est-ce qui fait dès lors la particularité du groupe?

On a tous de l’expérience via d’autres projets et ça aide beaucoup pour ce groupe. En plus, on se connaissait déjà très bien avant de jouer ensemble. Tout ça mis ensemble, ça donne ce que ça donne en live, quelque chose d’assez agréable à regarder, j’espère.

-A part Dour, voulez-vous produire V.O. sur d’autres scènes de festival en Belgique?

En fait, nous avons déjà joué au Pukkelpop grâce à un label gantois avec lequel on jouait beaucoup et qui avait une carte blanche à ce festival. Ils nous ont invité et on aimerait bien y retourner. Ce sera peut-être pour l’année prochaine, je ne sais pas encore.

-Quels sont vos projets?

Pour le moment, on défend notre dernier album (on rapids). J’aimerai sortir un nouveau morceau d’ici la fin de l’année, deux au mieux. L’album va sortir en France en automne et aussi en Espagne et j’aimerai que ça marchera bien parce que j’aime vraiment beaucoup jouer en Espagne. La météo y est différente, on y mange bien et c’est toujours chouette de voir du pays.

 

 

Site officiel du groupe V.O.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>