Un Ridley Scott décevant avec Prometheus

Année 2093. Des explorateurs se rendent dans l’espace à la poursuite de l’origine de l’humanité, l’équipée étant financé par un étrange vieillard. Mais tout ne se passera pas  comme prévu. Le dernier Ridley Scott (Gladiator, Kingdom of HeavenAlien) s’avère décevant.

 

 

Avouons-le. On attendait Prometheus au tournant. Quand on s’appelle Ridley Scott et qu’on est le magicien à l’origine d’une saga devenue culte et qui a révolutionné le cinéma, c’est sûr, on a moins le droit à l’erreur. Et pourtant, le film très attendu se montre inégal.

Si l’idée d’un préquel pour Alien a longtemps trotté dans la tête de Ridley Scott, Prometheus, sorti le 30 mai dernier, a trouvé une propre mythologie et reste finalement assez distant de la saga Alien, ce qui est plutôt bénéfique. L’ambiance n’est pas la même, plus proche de celle d’un film fantastique que d’un film « d’horreur ». Ici, on est clairement dans la grande quête initiatique, avec la question centrale de l’origine de l’humanité, le tout se mêlant à de la philosophie (le mythe de Prométhée).

Si le film n’est pas à la hauteur des espérances, tout n’est pas à jeter comme l’esthétique notamment, qui est absolument parfaite. Oui, on en prend plein la tronche. Ridley Scott est encore un grand raconteur d’histoire qui parvient à nous faire voyager à des millions d’années-lumières de notre siège de cinéma. Dommage que les invraisemblances soient grosses comme des maisons et que le film soit si prévisible, certains passages ressemblant furieusement à un film de série B, mille fois vu.

 

 

Le casting est pas mal, avec une Noomi Rapace en grand forme après son rôle dans les films Millénium, Michael Fassebender (Shame) sortant clairement du lot face à une Charlize Theron inexistante.

Trente-trois ans après Alien, le film est un vrai préquel à la fameuse saga : on apprend d’où viennent les Aliens et à quoi ils étaient destinés. Le film laisse également une grosse porte ouvert à un Prometheus 2. Ridley Scott a tout l’air d’être reparti pour pondre une saga.

 

 

Le site officiel (source des photos).

 

Camille Wernaers

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>