Retreat, le cinglé ou le virus ?

Un couple en crise s’isole sur une île déserte. Une bonne idée ? On se doute que non puisque que ce film est diffusé au BIFFF dans la compétition films européens.

 

 

Quelques jours après leur arrivée, et alors qu’ils ne parviennent plus à joindre le continent, arrive un militaire blessé qui leur annonce qu’un virus mortel, se diffusant par voie aérienne, est en train de décimer le reste de la population mondiale et risque d’atteindre l’île. Le comportement ératique du jeune homme fait vite douter le couple: ce virus existe-t-il vraiment ?

 

 

Le premier bon point de ce film indépendant britannique est sa musique, qui souligne magnifiquement les images de l’île déserte, mettant en exergue l’immense solitude et le désemparement du couple. Le jeune réalisateur Carl Tibbetts se fait plaisir et ça se sent. Le casting est lui aussi intéressant, avec Thandie Newton (Crash) en femme brisée, Cillian Murphy (Le vent se lève) en mari patient et Jamie Bell (Billy Elliott), qui met définitivement à terre son image de danseur gentillet. Leur interprétation vaut la peine et la tension entre les trois personnages est palpable.

 

 

La tension monte crescendo et le film réussit à nous faire penser à plusieurs pistes avant de toutes les détruire une à une pour nous mener vers un final surprenant. Film à tiroirs, Retreat est aussi un film à voir !

 

 

 

Camille Wernaers

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>