Le territoire des loups

Quand le réalisateur Joe Carnaham débarque avec un nouveau film au trailer inquiétant, on s’interroge. Sera-t-on proche d’un excellent film comme Smokin’ Ace ou d’un film d’action bancal à la A-team (l’adaptation en long-métrage de la série L’agence tout risque) ? Il faut dire que voir Liam Neeson affronter à mains nues un énorme loup noir dans une sorte de duel hollywoodien pourrait faire tourner un film qui se veut dramatique au comique.

 

Heureusement, il n’en est rien. Adapté de « Ghost Walkers », une nouvelle de Ian Mackenzie Jeffers, le film nous relate la lutte pour la survie de sept ouvriers ayant survécu à un terrible crash aérien en Alaska.  Cette histoire est magnifiquement mise en image dans le présent film, même s’il reste quelques défauts. Il suffisamment rare de voir au cinéma des êtres humains galérer dans la nature sauvage de façon réaliste au cinéma pour l’apprécier. Surtout la scène du crash, qui fait presque passer Lost pour un conte pour enfants. On appréciera aussi que le scénario ne fasse pas appel à une intervention divine, dont est pourtant friand le public américain (mais si, vous savez, quand une chose arrive à la dernière seconde ou quand les protagonistes sont vraiment au bout du rouleau). Pas de dieu, de pitié ou de sentimentalisme héroïque ici. Juste des hommes perdus, de la neige et une meute de loups.

Quelques imperfections viennent néanmoins légèrement ternir le tableau. Comme le manichéisme poussant les loups à ressembler à des créatures démoniaques et vicieuses, éliminant les pauvres ouvriers un par un en élaborant des tactiques de guerre. Rappelons que le loup est une espèce menacée par l’homme, n’en rajoutons pas une couche en leur attribuant des buts ou des pensées néfastes (non, un loup ne se « venge » pas). Les flashbacks de Liam Neeson avec sa femme ne surprendront pas beaucoup de monde non plus et le réalisateur échoue à lier les personnages aux spectateurs, rendant chaque mort presque banale. Un film agréable, sans plus à voir en salle à partir du 29 février.

 

 

 

 

http://www.thegreythemovie.com/

Cédric Dautinger et Camille Wernaers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>