L’Allemagne n’est pas touchée par la crise, même en musique

N’achetez pas l’album best-of de Rammstein: Made in Germany 1995-2011… C’est une arnaque. Et pourtant, je parle là de mon groupe préféré dont j’essaye de ne rater aucun concert ou aucun album, justement. La formation allemande, très connue dans le milieu du Metal Industriel remontait pourtant la pente avec son dernier album, Liebe ist für alle da, que j’avais beaucoup apprécié, après le trop commercial Rosenrot. Mais pourquoi suis-je aussi catégorique?

Jetons d’abord un coup d’œil à l’élément le plus important: la playlist.

  1. Engel
  2. Links 2-3-4
  3. Keine Lust
  4. Mein Teil
  5. Du hast
  6. Du riechst so gut
  7. Ich will
  8. Mein Herz brennt
  9. Mutter
  10. Pussy
  11. Rosenrot
  12. Haifisch
  13. Amerika
  14. Sonne
  15. Ohne dich
  16. Mein Land

Best-of obligeant, on ne retrouve qu’un seul nouveau titre, Mein Land, que je vous conseille d’acheter en single ou en vinyl. On nous promet une version remasterisée des autres titres, bof, surtout que le choix des chansons n’est vraiment pas génial. Pussy et Amerika sont par exemple deux déchets destinés à faire des clips commerciaux, trahissant l’esprit du groupe. A savoir, chanter en allemand et réussir à s’exporter comme ça, Rammstein prenant parfois le pari de chanter des chansons en anglais, souvent pour le pire comme avec ces deux tracks.

 

 

Prendre des chansons d’autres albums et en faire un best-of, c’est facile pour les fêtes de fin d’année, c’est une logique mercantile de base, mais regardons les bonus de plus près.

Un deuxième disque contenant… des remixes. Un seul mot me vient à l’esprit: hérésie. Je suis pourtant un amateur de musique électronique (de l’électro à la techno, en passant par le hardcore) mais on ne mélange pas les genres, surtout quand l’instrumentale a son importance. Certains remixes de chansons Rock ou Metal passent, mais c’est vraiment rare et en faire tout un album, c’est franchement de la fainéantise.

Reste la version collector. Elle propose les deux disques, ainsi qu’un album photo (classique mais efficace) ainsi que… L’intégralité des clips. Oui, ceux que vous pouvez regarder gratuitement sur Youtube. Mais aussi les making-off de ces clips, le seul élément intéressant de ce best-of, mais au prix fort. Le DVD de la tournée Völkerball faisait beaucoup mieux dans son genre.

Pour toutes ces raisons, la sortie de cet album n’est donc qu’un plan marketing prenant les fans pour des vaches à lait. Et ce, même pas de manière originale. Je pense au coffret collector de L.I.F.A.D. avec des godes moulés sur les sexes des membres du groupe. En bref, si vous voulez absolument cet album (la pochette est jolie, hum), essayez plutôt de vous le faire offrir pour la Noël puisque c’est sûrement l’idée générale de ce best-of.

Heureusement, pour les amateurs de Metal, Metallica passera en concert l’année prochaine à Werchter Boutique. Mais on vous en reparlera!

Cédric Dautinger

1 Comment

  1. Boud

    11 décembre 2011 at 6:06

    mm moi qui n’est pas un fana de ce genre de musique mais qui prend la peine de decouvir j’ai arrêté apres meme pas une minute, de ce que tu m’a déjà montré ou fait ecouter c’est clair que c’est assez décevant cette vidéo :/, je comprend ta deception

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>