Des pizzas de grands chefs

Papillon Pizza, derrière ce nom se cache un restaurant au concept original : proposer des pizzas réalisées par des grands chefs de la cuisine belge, le tout pour un prix raisonnable, avec wifi, au cœur d’Ixelles et avec livraison à domicile.

Des petites pizzas carrées, des balançoires à la place des chaises, de la musique entraînante et une équipe de jeunes serveurs. Bienvenue au Papillon Pizza. Lancé il y a moins d’un an, le concept du Papillon a tout pour plaire. Fini les pizzas surgelées au kot ou la quatre fromages du restaurant italien d’à côté. Ici, on fait original.

 

 

Les pizzas sont carrées mais ce n’est pas tout. Trois chefs étoilés se sont prêtés au jeu en inventant les recettes qui sont proposées. Ainsi, les inventions culinaires de Sang HoonDegeimbre (L’Air du Temps), Alex Hanbuckers (Auberge de Herborist) et Christophe Hardiquest (le Bon-Bon) vont étonner vos yeux, d’abord, vos papilles, ensuite. On vous conseille la pizza d’inspiration Thaï, excellente avec son mélange de légumes croquants citronnés, de coriandre et de menthe, ou encore la Chorizotto, avec chorizo, fondu de tomate, copeau de parmesan et risotto. On adore également le concept de la pizza « Kid Boulet », composées de boulettes, avec son cornet de mini-frites au milieu.

 

 

Il ne faut pas attendre non plus à ce qu’un serveur vienne chercher votre commande et vous servir à table. Au Papillon, on ne fait rien comme dans les autres restaurants. On choisit ses pizzas au comptoir, directement en entrant. A chaque pizza correspond un rond en bois d’une certaine couleur, qu’on place sur une petit pique à donner au serveur.

 

Inutile de se ruiner, on peut y choisir différentes pizzas pour profiter de la haute cuisine belge à un prix moyen (une part coûte environ 3,5€, comptez-en trois pour avoir une bonne assiette). Les recettes varient selon la disponibilité des ingrédients et la carte est donc sans cesse renouvelée, mais la présentation est toujours soignée et l’assiette comme le cadre sont vraiment agréables à l’œil. On ne mange pas sur des assiettes au Papillon, mais bien sur des ardoises qui gardent la chaleur. Mention spéciale aux bières d’abbaye proposées.

 

 

Une newsletter imprimée est proposée sur la table et donne le ton. C’est original et moderne, comme le restaurant. On y apprend même qu’un des serveurs est depuis peu célibataire. Les CV sont attendus au comptoir. Dommage qu’ils ont tous l’air de râler. Pas assez de CV rentrés ?

Site officiel.

Cédric Dautinger et Camille Wernaers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>