Les réformes à l’ULB: qu’en pensent les étudiants en droit?

Ce n’est un secret pour personne, l’ULB a réformé les programmes de cours de plusieurs facultés. Avec ses bons et mauvais côtés. Lapige a interrogé trois étudiants en BA de droit pour connaître leur avis sur la réforme les concernant.

Roxane Pirard (BA2 Droit):

En ce qui concerne la BA1, la réforme n’apporte pas beaucoup de changements. A part le cours de méthodologie universitaire qui est remplacé par une guidance. A voir si cette guidance ne validera que des crédits ou permettra de rapporter des points afin d’augmenter la moyenne générale. A part cela, en BA1, le cours de droit romain prendra enfin le nom de droit civil mais il ne changera pas puisque le droit romain est du droit civil.
Par contre, là où il y a un bouleversement des cours, c’est en BA2 et BA3. Ce qui est négatif dans la réforme, c’est que la future BA2 sera probablement plus dure que l’actuelle, car en plus des gros cours comme droit constitutionnel I qui restent, il y a presque tous les gros cours de BA3 (comme droit des obligations, droits réels, contrats spéciaux) qui descendent en BA2. Et les cours de BA2 comme droit pénal, droit de la famille montent en BA3, ce qui rendra la future BA3 plus accessible que l’actuelle. Les BA2 de l’an prochain devront bien se tenir, car une rude année les attend !
On aura aussi une suppression des cours à option (ce qui rapportait des points) et l’instauration, dès la BA2, d’un cours d’anglais, ce qui est plutôt positif pour ceux qui voudraient faire du droit international par après. Et de toute façon, une langue en plus, c’est toujours positif pour le C.V.

Gautier Pirard (BA3 Droit):

En ce qui concerne la BA1, la suppression du cours de méthodologie, ainsi que de son TP est une bonne chose ! A part cette modification bénéfique, la BA1 n’a pas subi de tornade. Quant à la BA2, l’impact de la réforme est plus marquant. Le point positif est l’ajout du cours d’anglais, fort utile pour un juriste. Certains diront que la BA2 sera beaucoup plus dure, c’est possible mais vu le niveau des cours de langue à l’ULB, le cours d’anglais et le cours de néerlandais (déjà existant) seront des mannes à point. Toutefois, il n’y a plus que 8 cours au lieu de 10 ou 11 (cela dépendait des options), ce qui peut bien arranger des choses vu qu’une option peut mal se caler sur la plage horaire des examens. Je trouve regrettable, tout de même, la perte de certains cours à option assez enrichissants. Mais s’ils avaient été là, l’année aurait été bien chargée.

Propos recueillis par Cédric Dautinger.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>