Hereafter: la vision de l’au-delà par Clint Eastwood

George est un ancien médium américain à la retraite. Il possède un don, qu’il considère comme une malédiction, lui permettant de communiquer avec les morts. Marie, journaliste française, a survécu au tsunami de 2004 et reste marquée par son expérience de mort imminente. Le jeune londonien Marcus va perdre son être le plus cher lors d’un accident et devra en faire le deuil. Le dernier film de Clint Eastwood nous invite à suivre ces trois destins bouleversés par la mort.

« Au-delà » aborde donc un sujet sensible mais universel, celui de la mort. Difficile également d’en faire un film correct sans tomber dans les pièges faciles du larmoyant ou des explications mystiques incohérentes. Certaines scènes n’échappent pas au premier défaut et usent de ficelles trop grosses pour émouvoir le spectateur. La dimension fantastique est cependant tout à fait crédible et aborde une thématique au goût du jour : les expériences de mort imminente.

Matt Damon, Cécile de France et le petit George McLaren jouent à merveille et l’illusion est parfaite. Clint Eastwood démontre encore une fois qu’il est aussi à l’aise devant une caméra que derrière ! « Au-delà » est visuellement très réussi et la scène d’introduction est époustouflante. Dommage que la scène finale soit tellement ridicule !

Un film réalisé par Clint Eastwood nourrit toujours les plus grands espoirs, de la part du public et des critiques. Il signe à nouveau un drame profondément humain et touchant ou trois vies vont s’entrecroiser par hasard, unies par une expérience de la mort. Clint Eastwood frôle malheureusement le chef-d’œuvre mémorable en voulant trop en faire. On attend quand même avec impatience les prochains films de Clint, une incontestable légende du cinéma.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>