« 6 milliards d’Autres et moi »

Après avoir parcourue l’Exposition Universelle de Shanghai en 2010, Marseille, Rome, Bordeaux, Rangoon (Birmanie), Lyon, Copenhague, Amsterdam, et de nombreuses villes du monde, l’exposition « 6 milliards d’autres » s’arrête un instant à Bruxelles jusqu’au 3 avril 2011 sur le site de Tour & Taxis. La Pige s’est rendue sur les lieux.

C’est un pari fou qu’a décidé de relever Yan Arthus-Bertrand en collaboration avec Sybille d’Orgeval et Baptiste Rouget-Luchaire, pour mettre sur pied l’exposition dont l’objectif est de partir à la rencontre des « Autres » et de leur donner la parole sur des sujets divers et variés. Il aura fallu près de six années de travail pour recueillir les 5.000 interviews qui ont été filmées dans 75 pays par six réalisateurs ; six bourlingueurs partis à la découverte des « Autres ».

La méthodologie est la même que l’on soit en Afrique, en Asie, en Europe, en Océanie ou en Amérique. Les questions posées aux « Autres » sont identiques et abordent des sujets de la vie quotidienne, des sentiments, des espérances, des regrets, des peurs bref quarante questions essentielles, divisées en thèmes, qui nous permettent de voir ce qui nous lie aux « Autres » ou au contraire, ce qui nous sépare. «Quel est votre premier souvenir ? », « Quels étaient vos rêves d’enfant ? », « Êtes-vous heureux ? », « Quelle est votre plus grande peur »…Chacun d’entre nous s’est déjà posé ces questions. Aujourd’hui, il est possible d’entrer en communion avec les « 6 milliards d’Autres » puisque le visiteur, lors de l’exposition, a l’occasion d’enregistrer face-caméra les réponses aux différentes questions posées dans les mêmes conditions que tous les reportages effectués. Et la participation ne s’arrête pas là puisque l’internaute est également sollicité afin de répondre aux questions, écouter et dialoguer avec les « Autres » sur le site officiel.

Par ailleurs, l’exposition « 6 milliards d’Autres » s’accompagne à Bruxelles, d’un nouveau film thématique intitulé « Etre Belge » réalisé par Nic Balthazar et Pascal Poissonnier. Yan Arthus-Bertrand a voulu inscrire son exposition dans l’actualité belgo-belge ; à l’heure où l’identité belge est constamment remise en question.

Malgré les 20 heures de films disponibles et donc l’impossibilité de voir l’entièreté en une journée (on pourrait le regretter bien qu’un ticket au prix de 12,50€ soit vendu pour toute la durée de l’exposition), « 6 milliards d’Autres » veut montrer que la différence n’exclut pas la compréhension, bien au contraire : elle est indispensable à la survie du monde. Au fur et à mesure que les minutes de reportage défilent, on se rend compte de notre chance, de notre malchance, de notre bonheur…de notre existence. On est empreint d’émotion, d’envie, de rêve, d’espoir dans un monde qui atteindra en cette année 2011, la barre des 7 milliards d’individus.

Pour écouter les « 6 milliards d’Autres », pour répondre aux quarante questions, pour plus d’informations sur l’exposition et les tarifs (étudiants), rendez-vous sur http://www.6milliardsdautres.be

Geoffrey Hulsens

 

1 Comment

  1. Charles

    28 février 2011 at 12:07

    POISSONNNNIEEEEEERRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>