« Sex and the University », ou comment l’ULB déshabille nos idées reçues

Nous sommes dans une société hyper sexualisée. Publicités, magazines, séries… le sexe nous touche, nous fait parler et fait vendre. Mais en même temps, cette société nous renvoie à des modèles et tend à négliger, voire à rejeter ceux qui ne s’y conforment pas. Nous sommes peut-être plus libérés aujourd’hui qu’il y a cinquante ans, mais pas plus libres. Comment  parle-t-on de sexe ? Avons-nous tous la même place dans cette société ?

Le centre de planning familial laïc de l’ULB, Aimer à l’ULB, a décidé de nous informer et de nous interroger dans nos petites habitudes et nos préjugés. En collaboration avec les autorités de l’ULB et différents cercles étudiants, le centre nous invite à débattre dans le cadre du cycle « Sex and the University ». Car il y a encore aujourd’hui des enjeux liés à notre sexualité et le malaise n’est jamais loin lorsqu’on aborde ces questions, notamment avec des jeunes. Ce cycle se composera de manifestations et d’événements tout au long de l’année 2010-2011.

Cinq événements sont prévus, qui rejoignent les cinq sujets qui concernent le plus les étudiants d’aujourd’hui. Les activités ont commencé le 9 novembre  2010 par le thème  « L’UNIF C GAY ». Des animations sur le Campus du Solbosch, des descentes dans les auditoires, la projection d’un documentaire et des débats ont permis de parler librement d’homosexualité, de discrimination mais aussi de sida et de santé. Ces activités ont pu avoir lieu grâce à la collaboration des « Sœurs de la perpétuelle indulgence » (une association française) mais aussi avec l’aide du Cercle Homosexuel Etudiant et de l’Association des Etudiants.

Le prochain thème abordé sera « La violence dans le couple et dans la sexualité ». Le 24 février 2011, une pièce de Théâtre-Forum  « Pêche d’Enfer » sera jouée par « Solidarité Femmes et théâtre des rues ». Cette association travaille depuis 1979 à la protection des femmes battues. La pièce se compose de vrais témoignages recueillis dans le cadre des activités de l’association. La pièce sera suivie d’un débat. Comment comprendre la violence conjugale? Comment y faire face ? Comment la prévenir ? L’Association des cercles étudiants et le cercle Psycho s’associent comme coorganisateurs du projet.

Ensuite, on parlera d’ « Avorter à 20 ans », entre le 4 et le 7 avril 2011. On se demandera comment est vue et vécue l’IVG par les jeunes aujourd’hui ? Quels effets la loi de dépénalisation partielle a-t-elle eus ?  Quel est le vécu de la contraception ? Et quels sont les liens avec le politique, le fait religieux ou les fondamentalismes ? Le film «Le Corps du Délit » sera diffusé et suivi d’un débat.

Les « Féminismes d’ici et d’Ailleurs » seront introduits, soit par la pièce de théâtre « Les Monologues Voilés», soit par la diffusion du film « Desert Flower » (qui parle du délicat problème de l’excision). Il y aura un débat dans les deux cas. Cette activité prendra place la semaine du 2 au 7 mai 2011. Où en est l’émancipation des femmes ? Peut-on parler d’égalité des droits ? Les questions du foulard, de l’excision, des normes d’ici et d’ailleurs, de la laïcité, de l’universalisme de certaines valeurs seront introduites.

Enfin, le cycle se terminera par la grande question du « Point G », probablement le 29 septembre 2011. Quels sont  les normes et les stéréotypes sur la sexualité ? Pourquoi cette obligation contemporaine de jouir ? On diffusera le film « Désir et sexualité » de Niels Tavernier et on en débattra.

Le sexe parlons-en, mais à l’ULB, pas n’importe comment !

Camille Wernaers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>