Guide du blocus 2010

Le blocus vient de commencer et les examens approchent, la rédaction de La Pige vous propose son guide 2010 d’un blocus réussi! En suivant nos conseils, nous espérons que tu réussiras ta session de janvier, qu’elle soit ta première ou que tu sois un vétéran des examens.

Pour que ton blocus soit productif, voici les conseils de la rédaction:

1. Vas aux cours : tes notes seront complètes, tu auras déjà vu la matière une fois et les consignes de l’examen sont souvent expliquées par les profs au dernier cours (il leur arrive aussi de mentionner les questions d’examens s’ils se sentent d’humeur généreuse).

2. Fais le tri dans tes notes de cours, cherche celles qui te manquent, demande à tes potes de t’aider à compléter les notes des cours que tu aurais manqués. Tu peux aussi compléter tes notes avec le syllabus du cours – attention, tous les profs ne sortent pas de syllabus ! – ou en passant sur Candiulb.

3. Lis ensuite attentivement tes notes, en surlignant l’essentiel.

4. Résume tes notes, en recopiant ce qui a été surligné et en y ajoutant certaines précisions si nécessaire. Il s’agit de faire une synthèse la plus précise possible de ton cours pour ne pas être surpris le jour de l’examen.

5. Elabore un plan du cours pour chaque matière, type « table des matières », pour t’y retrouver dans tes notes et pour te permettre de retenir clairement la colonne vertébrale du cours.

7. Prépare ta réserve de café, de thé et de boissons énergisantes. Mais attention à ne pas en abuser ! Il faut juste avoir de quoi garder la tête claire lors des nuits blanches à venir.

8. Etudie tes notes, en les lisant à plusieurs reprises et les récitant plusieurs fois dans ta tête ou à voix haute. Tu peux également les réciter à quelqu’un d’autre, c’est un bon exercice de mémoire, et ça te permettra de juger de tes connaissances par une personne extérieure.

9. Jette un œil aux questions d’examens des années précédentes (certaines sont sur Candiulb). Cela va orienter ton étude vers les points importants de la matière. Ca peut être plus qu’utile aussi pour certains cours, dont l’examen reprend les mêmes questions d’une année à l’autre.

10. Organise des réunions avec tes ami(e)s pour faire un tour de table des questions et s’entre-aider.

11. Mange équilibré et aux heures normales de repas pour ne pas être déphasé et garder la pêche.

12. Viens le plus serein possible à l’examen, et évite une nuit blanche la veille.

13. Le plus dur est fait, il ne te reste plus qu’à cartonner ton examen !

N’oublie pas que :

– Certains professeurs tiennent des permanences. Ils peuvent ainsi répondre à tes questions. A toi de te renseigner auprès de tes professeurs pour connaître leurs jours et heures de rendez-vous. Tu peux aussi contacter tes professeurs via leur adresse mail mais une réponse n’est pas garantie. Par ailleurs, certains professeurs ont un ou des assistants, plus facile(s) à contacter et plus disponible(s).

– Pour certains cours, des guidances sont mises en place. Le cours est alors revu en détail par un assistant du professeur. Cela peut-être utile lorsque l’ensemble de la matière ne te paraît pas clair, et te permet de poser plus facilement tes questions car les guidances ont souvent lieu en petit groupe. Là aussi, c’est à toi de te renseigner pour connaître la tenue ou non de guidances pour tes cours.

– Il est important de consulter les valves électroniques, dès que l’horaire des examens est sorti. Cela te permettra de te rendre le plus rapidement possible au secrétariat central des étudiants (Bâtiment A Porte Z Local AZ2.116) en cas de gros problèmes (deux examens le même jour et à la même heure dans l’horaire, c’est déjà arrivé,….). En cas d’examen oral, c’est le professeur chargé du cours qui crée les listes de passage. Il faut s’arranger avec lui.

– Il est également important de consulter les valves PAPIERS. Et ce, pour vérifier que tu es correctement inscrit à tous les examens de ta session. En cas d’erreur, il faudra te rendre rapidement au secrétariat central des étudiants. Il peut aussi arriver que l’horaire ou le lieu d’un examen change au dernier moment et que lannonce ne soit disponible qu’à cet endroit. Donc, en cas de doute pour un horaire ou lieu d’examen, consulte régulièrement les valves papiers.

– Il est obligatoire pour chaque examen d’être en possession de sa carte détudiant (avec photo et plastifiée) ou de sa carte didentité. N’oubliez donc pas ces documents en vous rendant à l’examen.

– N’oubliez surtout pas de vous munir de quoi écrire et effacer. Ca paraît idiot, mais dans le stress, beaucoup d’étudiants ne pensent pas à ce petit détail en partant pour leur examen.

Les techniques de l’équipe de rédaction :

Benjamin : « J’essaye d’aller aux plus de cours possibles, et de tenir mes notes à jour. Pendant le quadrimestre, je complète éventuellement déjà mes notes à l’aide des syllabi pour qu’au moment du blocus, tout soit en ordre. Pour les examens, j’aime bien m’y prendre à l’avance, donc j’essaye de terminer mes résumés assez tôt pour passer à la phase « apprentissage ». En général, j’effectue une première lecture de mon cours, en notant quelques mots clé/expressions, puis une deuxième plus approfondie. Je fais enfin une troisième lecture, pour vérifier mes connaissances, à l’aide de la feuille où j’ai noté mes mots clés, et à l’aide de la table des matières du cours, pour bien visualiser l’ensemble de la matière et sa chronologie ».

Cédric : « Je tiens mes notes en ordre pendant l’année pour éviter de perdre du temps à les compléter pendant le blocus. Il ne me suffit plus que d’ajouter d’éventuels oublis en relisant les syllabi, pour avoir sur papier tout le nécessaire, et dans la tête déjà une relecture du cours. Je fais tout cela en suivant un planning très strict, pour ne pas tomber dans le piège facile de la procrastination et des pièges extérieurs (la neige, Noël, les fêtes de fin d’année, le soleil et les glaces). En suivant ce programme, on peut revoir un cours au moins trois fois complètement et cibler ses difficultés ».

Camille : « Je m’y prends bien à l’avance, j’utilise à fond la période du blocus. Je commence par étudier le dernier cours de la session puis l’avant-dernier,… et ainsi de suite jusqu’au cours dont l’exam tombe le premier. Ca me permet d’avoir déjà tout étudié une fois alors que la session n’a pas encore commencé. Il ne me restera plus qu’à relire mes notes entre chaque exam, quand la motivation commence à faire défaut. J’essaie d’aller aux plus de cours possibles et je fais mes résumés moi-même, je me méfie des résumés faits par d’autres (ou je les complète).Je trouve que c’est mieux de faire son résumé car on fait déjà un effort de synthèse dans sa tête avant même de commencer à étudier ».

Parce que, parfois, rester chez soi pour étudier, c’est galère (internet, télévision, petits ou grands frères/sœurs en vacances de Noël, …), les campus disposent de lieux tranquilles pour étudier :

Benjamin Helfer, Bénédicte Bossard, Cédric Dautinger et Camille Wernaers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>