Buried : 6 pieds sous terre, 90 minutes d’oxygène, 1 téléphone portable, aucune issue

Imaginez : un réveil difficile et un sérieux mal de crâne. Un peu comme un retour de guindaille. Mais en plus, vous vous retrouvez coincé dans un cercueil six pieds sous terre ! Votre seul lien avec le monde extérieur est un GSM qu’un kidnappeur irakien vous a laissé pour que vous tentiez d’en réchapper vivant. Le chauffeur de camion Paul Conroy (Ryan Reynolds) n’en demandait pas tant…

Le thriller de Rodrigo Cortés ne laissera personne indifférent ! Toute la mise en scène de l’action se déroule aux côtés de Paul, dans le cercueil.  Commence alors un décompte macabre pour celui-ci mais aussi pour le spectateur qui retient son souffle et espère un dénouement heureux. N’avoir qu’un lieu clos pour scène pendant tout le film était un pari risqué, il ne fallait pas perdre l’attention du public par un manque d’idées originales ou une faiblesse de rebondissement. Une chose est sûre : on aime ou on déteste (les claustrophobes, eux, éviteront carrément le film).

Après un générique d’introduction un peu kitsch, Cortés nous plonge dans l’angoisse et l’isolement. Le scénario est simple mais efficace et les idées sont originales, faisant monter le stress petit à petit. Une petite critique de l’occupation américaine en Irak est même présente (car le film est espagnol, et pas justement sorti des gros studios d’Hollywood ?). Ryan Reynolds (remarqué dans Mise à prix, X-Men Origins : Wolverine et bientôt dans les adaptations de Green Lantern ou Deadpool) se devait d’avoir un jeu d’acteur excellent puisqu’il monopolise la caméra pendant plus d’une heure et demie. Il s’en sort très bien malgré quelques passages où il force le trait en criant comme un forcené.

Une bonne découverte de fin d’année qui vous laissera quelques sueurs froides et qui prouve que le cinéma espagnol se porte bien ! Les critiques sont d’ailleurs élogieuses même si l’on concèdera sans peine que le film puisse provoquer des angoisses à certains spectateurs. De notre côté, on en redemande.

Cédric Dautinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>